Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Initialement édité chez Robert Laffont en 1986 sous le titre Le don, ce roman de Christopher PRIEST bénéficie d'une réécriture partielle et d'une nouvelle traduction dans son édition Denoël. Elle en reprend d'ailleurs le titre original, Le glamour.

Qu'est-ce que le glamour ? " Un ancien mot écossais, passé dans la langue anglaise avant que le sens n'en soit corrompu. A l'origine, un glammer était un sortilège, un enchantement. Un amoureux allait trouver la vieille la plus sage du village et la payait pour envelopper son aimée d'un charme d'invisibilité qui empêchait les autres jeunes gens de la convoiter plus longtemps. Une fois affectée du glamour, elle n'avait plus rien à craindre des yeux fureteurs. "

Dans l'Angleterre moderne, le glamour est un don, ou une malédiction, qui affecte une petite frange de la population qui se voit vivre en marge de la société puisque totalement invisible à ses yeux. L'avantage est que les personnes concernées peuvent vivre aux crochets de la société sans se soucier le moins du monde des problèmes d'argent. Le problème est que le manque de repères que cela induit conduit à l'autodestruction des intéressés. Et cela est d'autant plus prégnant pour les quelques personnes capables de passer indifféremment du monde de l'ombre au monde réel.

Richard Grey et Susan Kewley sont de ces derniers. Ils ont eu une liaison brève mais intense avant que le premier soit victime d'un attentat à la voiture piégée et soit frappé d'amnésie spontanée. Sue va l'aider à retrouver ses souvenirs, en particulier ceux de leur rencontre et de leur liaison et de ce qui l'a terni : Niall, l'ancien amant de Sue, lui-même doté du glamour, et incapable d'en sortir.

Ce faisant, Christopher PRIEST renouvelle brillamment un thème éculé des littératures de l'imaginaire. Sous sa plume, l'invisibilité c'est l'ignorance sociale, et dans le contexte de son récit cela renvoie à l'Angleterre des années 80, celles du thatchérisme et des sanglants attentats de l'IRA en plein coeur de Londres, quand la violence se faisait aussi bien sociale que terroriste.

Fidèle à son habitude, l'auteur signe avec Le glamour un roman à multiples voix. Partant d'une histoire relativement simple, il ouvre progressivement l'espace pour les spéculations les plus folles et dans lesquelles le lecteur s'engouffre sans même s'en rendre compte. Quel est le véritable passé de Richard Grey ? Qu'est-ce qui le relie vraiment à Sue et à Niall ? Y a-t-il un lien entre son amnésie et l'hypnose dont il bénéficie au cours de sa thérapie ? Autant de questions qui ne trouveront aucune réponse définitive, mais qui conduiront le lecteur à rester un moment à fixer la page blanche suivant la dernière phrase du roman, et à repenser à ce qu'il vient de lire pendant très longtemps encore. Ce sont bien là les caractéristiques d'un grand roman !

CITRIQ

Le Glamour - Christopher PRIEST (The Glamour, 1984), traduction de Michelle CHARRIER, illustration de Benjamin CARRÉ, Denoël collection Lunes d'Encre, 2008, 336 pages

Le Glamour - Christopher PRIEST (The Glamour, 1984), traduction de Michelle CHARRIER, illustration de Benjamin CARRÉ, Denoël collection Lunes d'Encre, 2008, 336 pages

Tag(s) : #P...

Partager cet article

Repost 0