Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand la jeune Wynter Moorehawke et son père rentrent à la cour du roi Jonathon après plusieurs années d'absence, ils ne la reconnaissent plus. Le fils héritier a disparu, les chats ont été massacrés et il est interdit de parler aux quelques survivants, pas plus qu'aux fantômes d'ailleurs ; la moindre parole ou action déplaisant au roi conduit immédiatement dans la chambre des tortures ; des rumeurs circulent même sur une machine sanglante. Bref, Jonathon est devenu un tyran...

 

Premier roman d'une jeune auteure irlandaise, Le royaume empoisonné est une lecture à réserver à l'adolescent amateur de Fantasy et peu exigeant quant à l'originalité de l'univers qui y est développé. Il ne faudra pas non plus qu'il soit trop regardant quant aux qualités romanesques de l'oeuvre puisque Celine KIERNAN a bien du mal à susciter un quelconque intérêt pour son intrigue. En fait elle ne fait que poser de nombreuses questions, sans répondre à aucune, et se contente de présenter son univers à travers le regard d'une poignée de personnages bien fades.

 

C'est d'autant plus regrettable que la prose de Celine KIERNAN n'est pas désagréable et que l'on sent malgré tout un potentiel quand elle place son royaume magique déchu en plein coeur d'une Europe en proie aux démons ordinaires que sont le racisme, l'esclavage ou l'homophobie. C'est pourquoi le lecteur optimiste pourra parler d'erreurs de jeunesse et espérer que celles-ci soient corrigées dans les deux prochains tomes de cette trilogie annoncée.

 

CITRIQ

Les Moorehawke - Celine KIERNAN (The Moorehawke Trilogy) ; Le Royaume empoisonné (The Poison Throne, 2008), traduction de Florence DOLISI, illustration de Steve STONE Orbit, 2010, 368 pages

Les Moorehawke - Celine KIERNAN (The Moorehawke Trilogy) ; Le Royaume empoisonné (The Poison Throne, 2008), traduction de Florence DOLISI, illustration de Steve STONE Orbit, 2010, 368 pages

Tag(s) : #K...

Partager cet article

Repost 0