Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Enceinte, Erica Falck est confinée dans sa maison de Fjällbacka, petit port touristique suédois dont il était question dans La Princesse des glaces. Pendant ce temps le futur père, Patrik Hedström, enquête sur le meurtre d'une jeune fille qui comporte beaucoup de similitudes avec ceux de deux autres jeunes femmes commis vingt ans plus tôt... Autant dire que le pitch est classique et sans réelle surprise, d'autant plus si le lecteur a préalablement lu le précédent opus de la série.

L'enquête policière proprement dite est traditionnelle dans sa progression, démontrant que Camilla LÄCKBERG maîtrise les codes d'un genre éculé. Sa petite touche personnelle est à rechercher dans l'alternance entre les scènes strictement policières et les contingences domestiques d'Erica Falck. Incontestablement cela donne à ce roman noir une légèreté anachronique.

Mais pour la même raison on peut se demander ce que vient finalement faire le personnage d'Erica dans une telle intrigue. Elle ne la sert en rien, offrant simplement de petites respirations dans une enquête pour le moins tendue.
Les autres personnages sont quant à eux d'un grand classicisme, du flic torturé par l'urgence de son enquête à l'étrangeté d'une famille pas loin de la dégénérescence.

Au final Le Prédicateur ne révolutionne pas le genre, loin de là. Et ce n'est pas le personnage d'Erica Falck qui sauvera le roman du manque d'originalité. Il est simplement un divertissement maîtrisé. Ce n'est déjà pas si mal, même s'il est facile de lire mieux ailleurs (et avec une intrigue similaire).

Le Prédicateur - Camilla LÄCKBERG (Predikanten, 2004), traduction de Lena GRUMBACH et Catherine MARCUS, Actes Sud collection Actes noirs, 2009, 384 pages

Le Prédicateur - Camilla LÄCKBERG (Predikanten, 2004), traduction de Lena GRUMBACH et Catherine MARCUS, Actes Sud collection Actes noirs, 2009, 384 pages

Tag(s) : #L...

Partager cet article

Repost0