Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daniel et Michael sont deux frères que tout oppose, à tel point qu'ils ne se voient plus. Mais un beau jour, chacun reçoit simultanément la visite d'hommes étranges, soit disant représentants du gouvernement, leur enjoignant de retrouver leur frère. Démarre alors une quête qui les replongera dans leur passé commun dont ils n'avaient pas soupçonné jusque-là la réalité...

Et la réalité de Daniel et Michael c'est la découverte qu'une intelligence artificielle duplique les vies humaines au moyen de la technique des réseaux de neurones, et les stocke à l'aide des colibris, les oiseaux impossibles. La réalité des deux frères est encore d'être entraînés dans une lutte entre ceux qui combattent cette intelligence et ceux qui la défendent, chacun se retrouvant dans l'un des deux camps opposés. Leur réalité est enfin que cette implication bien involontaire va mettre en exergue leurs différences, leur faire prendre conscience de ce qui les oppose et qu'ils ont tu depuis tant d'années.

Derrière une thématique de fond basée sur la réalité virtuelle, L'oiseau Impossible est donc un roman intimiste. Il montre habilement un certain nombre de choses fondamentales de la vie humaine, tel que le fait que la promiscuité n'empêche nullement la solitude ou que les joies de l'un peuvent être une souffrance pour un autre. C'est finalement un très beau plaidoyer pour l'amour en général, l'amour fraternel en particulier.

L'écriture de Patrick O'LEARY est à la fois belle et dure, voire violente. Elle est aussi difficile d'accès par moment, en particulier dans le deuxième tiers du roman. Toutefois, étant donné les sujets abordés, il pouvait difficilement en être autrement, mais c'est aussi contrebalancé par un rythme soutenu de la première à la dernière page. C'est finalement Daniel, le frère cadet, qui résume le mieux les caractéristiques littéraires de ce roman : « Ca aurait fait un livre extra. Une lecture très plaisante. Pas un de ces bouquins qu'on vous fait avaler de force. Encore que celui-ci demanderait certainement une relecture : à l'image de la vie, le sens des pages n'apparaîtrait pas dès la première traversée, car celle-ci vous changerait... Non, il fallait deux personnes pour le comprendre. Ce livre qu'il n'écrirait jamais. Qu'il appellerait L'Oiseau Impossible. »

Patrick O'LEARY l'a écrit, lui. Quasiment inconnu en France (une simple nouvelle publiée dans l'anthologie Science Fiction 2006 de Bragelonne), L'Oiseau Impossible est néanmoins son troisième roman. Aujourd'hui traduit et édité dans notre contrée, sa lecture ne peut que nous donner envie d'aller plus avant dans son oeuvre.

 

CITRIQ

L'Oiseau Impossible - Patrick O'LEARY (The Impossible Bird, 2002), traduction de Nathalie MÈGE, illustration de Néjib BELHADJ-KACEM, Calmann-Lévy collection Interstices, 2007, 370 pages

L'Oiseau Impossible - Patrick O'LEARY (The Impossible Bird, 2002), traduction de Nathalie MÈGE, illustration de Néjib BELHADJ-KACEM, Calmann-Lévy collection Interstices, 2007, 370 pages

Tag(s) : #O...

Partager cet article

Repost 0