Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après un troisième tome en demi-teinte, Jérôme CAMUT et Nathalie HUG arpentent une nouvelle (et a priori dernière) fois Les voies de l'ombre avec Rémanence. Et cette fois-ci le roman est consacré à deux personnages secondaires dans les précédents tomes, et tout particulièrement le premier, à savoir Clara Darblay et Louis Cholet qui, enfants quinze ans auparavant, avaient réussi à s'échapper des griffes de Kurtz, non sans quelques conséquences sur leur vie et leur esprit...

 

Car comment se construire quand on a connu l'horreur ? Comment grandir sans ses parents, soit parce qu'ils sont morts, soit parce qu'ils ont eux-mêmes été détruits par ce qu'ils ont vécu ? Ce sont à ces questions que tentent de répondre CAMUT et HUG par le biais d'un thriller haletant faisant la part belle à la psychologie des personnages.

 

C'est justement ce qui faisait la force de Prédation et de Stigmate, et ce qui manquait à Instinct. En outre les auteurs ont choisi avec Rémanence de resserrer quelque peu leur écriture, ce qui a pour conséquence paradoxale de donner plus d'épaisseur à leur récit. Ici il n'y a pas de longues digressions ; il n'y a pas non plus de surenchère dans les scènes d'action ; ils vont tout simplement à l'essentiel, à savoir le récit de deux vies brisées depuis longtemps et à jamais.

 

Jérôme CAMUT et Nathalie HUG signent en fait avec Rémanence le meilleur roman de la série des Voies de l'ombre. Signalons toutefois que sa lecture ne saurait avoir de sens sans la lecture préalable des trois autres tomes.

 

CITRIQ

Rémanence - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG, Le Livre de Poche collection Thriller n° 32544, 2012, 384 pages

Rémanence - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG, Le Livre de Poche collection Thriller n° 32544, 2012, 384 pages

Tag(s) : #C...

Partager cet article

Repost 0