Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gilbert Gosseyn découvre subitement que tous ses souvenirs sont faux. Il part alors en quête de sa véritable identité, pendant laquelle il perd la vie, mais ressuscite aussitôt. Au fil de ses aventures il apprend que son corps possède de la matière cérébrale additionnelle, et qu'il est impliqué malgré lui dans un projet d'invasion de la planète Vénus, alors colonisée par les humains, par une civilisation galactique hostile...

 

Souvent présenté comme une référence de la science fiction, Le monde du non-A est également un roman à la croisée des genres policier et philosophique. Sa construction fait qu'il se suit comme une enquête sur le comment et le pourquoi de la situation du personnage principal ; les thèmes évoqués touchent à la philosophie analytique et au principe d'identité aristotélicien qu'A. E. VAN VOGT critique.

 

Au-delà de l'intérêt du roman sur le fond et sur la forme, force est toutefois de constater que le récit est particulièrement confus, et les personnages sans profondeur. En d'autres termes, Le monde du non-A est aujourd'hui excessivement daté, et n'a d'autre valeur que celle de curiosité littéraire historique. Pour le lecteur francophone c'est d'autant plus le cas que l'oeuvre est traduite par Boris VIAN.

 

CITRIQ

Le monde du non-A - Alfred Elton VAN VOGT (The World of null-A, 1948), traduction de Boris VIAN et Jacques SADOUL, in Les portes de l'éternité, Omnibus, 2011, p. 7 à 168

Le monde du non-A - Alfred Elton VAN VOGT (The World of null-A, 1948), traduction de Boris VIAN et Jacques SADOUL, in Les portes de l'éternité, Omnibus, 2011, p. 7 à 168

Tag(s) : #V...

Partager cet article

Repost 0