Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Puisque Le Trône de fer n'en finit pas de se conclure (le tout premier volume français a été publié il y a 22 ans...), tous médias confondus, il n'est guère étonnant que l'auteur se perde à nouveau dans une énième digression. Il n'est pas moins étonnant que l'éditeur français renforce sa spécialisation dans la charcuterie (deux tomes tels que présentés ici, suivis d'une intégrale illustrée fin 2019, avant une reprise des deux tomes initiaux au format poche).

Au-delà de ces pratiques commerciales toujours aussi douteuses, retenons que Feu et sang est consacré au règne des Targaryen, donc aux origines d'une intrigue fort connue désormais. C'est donc l'histoire d'une ascension qui nous est racontée ici, et surtout une démonstration que le véritable problème est de garder le pouvoir, non de l'acquérir.

Feu et sang est écrit comme une chronique historique, circonstanciée et détaillée, sans quasiment aucun dialogue. Si c'est intéressant à de nombreux titres, cela réserve probablement le roman aux amateurs et connaisseurs du cycle, le florilège de personnages pouvant rendre par moment la lecture ardue pour le lecteur inattentif.

Les personnages sont donc innombrables. Leurs histoires individuelles s'entrelacent autour de personnalités royales plus ou moins charismatiques. Les dragons jouent également un rôle important dans la mesure où ils sont intimement liés à la dynastie Targaryen, pour le meilleur comme pour le pire. Mais à ce niveau, beaucoup le savent déjà.

Feu et sang - George R. R. MARTIN (Fire and Blood, 2018), traduction de Patrick MARCEL, Pygmalion, 2018 et 2019, 432 et 480 pagesFeu et sang - George R. R. MARTIN (Fire and Blood, 2018), traduction de Patrick MARCEL, Pygmalion, 2018 et 2019, 432 et 480 pages

Feu et sang - George R. R. MARTIN (Fire and Blood, 2018), traduction de Patrick MARCEL, Pygmalion, 2018 et 2019, 432 et 480 pages

Tag(s) : #M...

Partager cet article

Repost0