Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le succès et la qualité de la première oeuvre publiée de Jean-Philippe JAWORSKI expliquent ses éditions multiples. Celles-ci sont remarquables également pour leur embellissement progressif. Ainsi la première édition de poche s'est vue enrichie d'une nouvelle supplémentaire par rapport à l'édition originale. Sa seconde édition en grand format (2010) a été l'occasion de lui adjoindre deux nouvelles supplémentaires (et de revoir l'ordonnancement du tout).

Montefellone, préalablement publiée dans l'anthologie Rois et Capitaines, est le récit d'un siège. Parfaitement construit, la prose de JAWORSKI y est froide et précise et montre l'absurdité de la guerre et l'ingratitude des puissants.

Avec une thématique sur l'artiste et son oeuvre, Comment Blandin fut perdu est une nouvelle classique sur le fond. Sa forme impeccable et le traitement des personnages la rend également remarquable de beauté.

Notons enfin l'existence d'un tirage limité (70 exemplaires), numéroté et signé par l'auteur. Outre les dix nouvelles désormais évoquées dans trois articles différents, on y note la présence d'une introduction sous forme d'Avertissement au Lecteur signé Don Benvenuto Gesufal et de six annexes permettant d'en savoir un peu plus sur le vieux royaume. Ces ultimes ajouts sont anecdotiques mais permettent certainement de considérer que, sous cette forme, Janua Vera est désormais complet et forme définitivement avec Gagner la guerre un dyptique d'une rare qualité.

CITRIQ

Janua Vera - Jean-Philippe JAWORSKI, illustration de Sébastien HAYEZ, Les Moutons électriques collection La Bibliothèque voltaïque, 2010, 404 pages

Janua Vera - Jean-Philippe JAWORSKI, illustration de Sébastien HAYEZ, Les Moutons électriques collection La Bibliothèque voltaïque, 2010, 404 pages

Tag(s) : #J...

Partager cet article

Repost 0