Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Récemment récompensé par le prix Goncourt, Vivre vite de Brigitte GIRAUD est aussi associé à une polémique quant au choix final du fameux jury. Alors plutôt que de perdre son temps avec les articles et comptes-rendus stériles sur l'affaire, autant lire l'œuvre elle-même, et ce d'autant qu'elle se lit certainement plus vite que la somme de ce qui a été publié dans les médias en quelques jours.

Enquête intime sur le drame qui a coûté la vie à son mari vingt ans auparavant, Vivre vite est un roman autobiographique sur la destinée, et ces petits riens qui président à l'orientation d'une existence. En vingt-trois « Si... » encadrés par un « Préliminaire » et une « Eclipse », Brigitte GIRAUD mène une enquête sur les (non) évènements qui ont précédés le drame. Véritable compte à rebours, elle se livre sans faux-semblants, évoquant ce qui a été fait comme ce qui aurait pu être évité, le tout formant une somme de tous les possibles.

Roman psychologique comme pourrait en écrire Joyce Carol OATES si elle s'y mettait en scène, il y manque toutefois la tension que l'auteure américaine parvient quasi systématiquement à insuffler à ses récits. Brigitte GIRAUD, elle, avec des mots simples de femme bien ancrée dans la société dans laquelle elle vit, porte un regard finalement didactique sur sa jeunesse. C'est d'ailleurs ce choix narratif qui fait que son récit respire la vérité et qu'il se révèle in fine touchant.

Alors Goncourt justifié ou pas ? Il faudrait certes lire le concurrent direct pour s'en faire une idée définitive. En attendant, on peut tout au plus demeurer dubitatif quant au choix final de l'Académie et lire sans a priori un très joli roman.

Vivre vite - Brigitte GIRAUD (2022), Flammarion, 2022, 208 pages

Vivre vite - Brigitte GIRAUD (2022), Flammarion, 2022, 208 pages

Tag(s) : #G...

Partager cet article

Repost0