Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au début du XXIIème siècle la Lune a été colonisée par l'Homme. Lieu hostile par excellence, les progrès technologiques ont permis aux humains de s'y adapter et de s'y installer définitivement, tout retour étant impossible, la gravité terrestre devenant mortelle après deux années passées sur son satellite.

Ceux qui ont fait ce choix ont mis en place une société basée sur le commerce des matières premières. Elle se structure autour de cinq familles, les « Dragons », qui se livrent une lutte sans merci pour prendre le pouvoir économique, et le garder. Et comme on s'est bien gardé de mettre en place un droit pénal lunaire, pour se concentrer sur le seul droit contractuel, c'est la porte ouverte à la commercialisation de tout ce qui compose la vie (le mariage, par exemple, est une « marchandise » comme une autre, ce qui donne une idée de la place de l'amour dans nombre de couples...) et à tous les actes pour faire respecter les engagements, ou affaiblir les concurrents (la violence est donc en permanence latente, et explose régulièrement).

Ian McDONALD développe son intrigue autour de l'un des cinq Dragons, Corta-Hélio, qui s'est construit une situation monopolistique sur l'Hélium 3, principale source d'énergie sur Terre depuis l'épuisement des ressources pétrolières. Cette situation est l'oeuvre d'Adriana Corta, véritable matriarche qui, au crépuscule de sa vie, oeuvre encore dans l'ombre pour partager le Dragon entre ses cinq enfants. Le contexte est donc propice aux manœuvres au sein de la famille, mais également à son affaiblissement dont pourrait bien profiter son principal concurrent, Mackenzie Metals...

Fidèle à son habitude, McDONALD développe une intrigue touffue, de par le nombre de personnages mis en scène d'une part, de par le contexte politico-économique d'autre part. En outre l'écrivain britannique n'hésite pas à exploiter nombre de concepts empruntant à la Hard Science qui peuvent rendre son récit parfois hermétique, sans oublier son goût sans cesse renouvelé pour la linguistique (mais à ce niveau le glossaire pourra éclairer le lecteur curieux). Néanmoins force est de reconnaître qu'il produit là ce qui est probablement son oeuvre la plus accessible, d'ailleurs souvent comparée à Game of Thrones. La violence de son intrigue et les jeux de pouvoir y sont pour beaucoup, de même que le projet d'adaptation en série télévisée. Pour ma part je ferais aussi le parallèle avec Le parrain de Mario PUZO pour la dimension familiale de l'histoire racontée et la vendetta époustouflante qui clôt le roman.

Notons enfin que si seul « Luna » apparaît comme titre sur la couverture, la page de garde fait pour sa part référence à un premier tome intitulé Nouvelle Lune. Le roman est en effet le premier opus d'une trilogie d'ores et déjà annoncée...

CITRIQ
Luna - Ian McDONALD (Luna: New Moon, 2015 ), traduction de Gilles GOULLET , illustrations de MANCHU et Aurélien POLICE , Denoël collection Lunes d'Encre, 2017 , 464 pages

Luna - Ian McDONALD (Luna: New Moon, 2015 ), traduction de Gilles GOULLET , illustrations de MANCHU et Aurélien POLICE , Denoël collection Lunes d'Encre, 2017 , 464 pages

Tag(s) : #M...

Partager cet article

Repost 0