Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un petit village du sud de la Suède, un couple de vieux fermiers est sauvagement assassiné. La femme ayant prononcé le mot « étranger » avant de mourir, le drame provoque une vague de réactions xénophobes dans toute la région. L'inspecteur Kurt Wallander découvre alors que la simplicité du couple n'était qu'une façade, et surtout que son pays est gangréné par le racisme ordinaire. Parallèlement il doit gérer ses problèmes personnels, comme son récent divorce et ses difficultés de communication avec son père et sa fille.

Multi-récompensé à sa publication en Suède, Meurtriers sans visage est le premier roman d'Henning MANKELL mettant en scène Kurt Wallander. L'oeuvre s'attache à décrire la dérive d'une société suédoise en proie aux démons de la violence et de l'individualisme. En ne comprenant pas une telle évolution, le personnage principal se caractérise d'ailleurs par une profonde humanité, laquelle est renforcée par la difficile gestion de ses drames intimes. Vingt ans après la publication de ce roman, ces thématiques sont douloureusement d'actualité, et facilement transposables à d'autres pays que la Suède.

L'écriture d'Henning MANKELL est facile, agréable et très rythmée. Elle l'est peut-être même un peu trop par moment, lorsqu'elle donne l'impression de lire un journal où sont circonstanciés des évènements sans aucunes fioritures. En fait, le principal intérêt de Meurtriers sans visage est la découverte d'un personnage attachant, que l'on sent encore en construction et qui, paraît-il, ne fera que gagner en profondeur dans les dix romans le concernant qui suivront. Ce premier opus est en fait à prendre comme un prologue, un récit certes pas inoubliable mais tout de même plaisant.

CITRIQ

Meurtriers sans visage - Henning MANKELL (Mördare utan ansikte, 1991), traduction de Philippe BOUQUET, Seuil collection Points Policier, 2003, 386 pages

Meurtriers sans visage - Henning MANKELL (Mördare utan ansikte, 1991), traduction de Philippe BOUQUET, Seuil collection Points Policier, 2003, 386 pages

Tag(s) : #M...

Partager cet article

Repost 0