Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La trilogie berlinoise met en scène un détective privé, Bernhard Gunther, dans le Berlin des années 1936 (L'été de cristal), 1938 (La pâle figure) et 1947 (Un requiem allemand). Ancien commissaire de la police berlinoise, Gunther a choisi l'indépendance avant que le pouvoir nazi ne le force à le faire. Depuis, ses qualités d'enquêteur autant que son courage lui permettent de vivre à peu près correctement dans une société de moins en moins facile. Il est vrai que les disparitions de personnes sont alors nombreuses. Gunther est en outre à l'image du classique détective privé américain, solitaire, désabusé et insolent ; il est le témoin parfait de toute une époque.

Car par le biais d'intrigues dans la plus pure tradition du roman noir, l'auteur britannique Philip KERR nous propose une peinture de la société berlinoise sous le Troisième Reich, de la montée en puissance du nazisme à sa chute. Il met en scène une galerie de personnages représentatifs de cette société allant de la prostituée au banquier en passant par les producteurs de cinéma et les acteurs ; au milieu d'eux le lecteur croisera aussi quelques personnages historiques peu recommandables tels Reinhard Heydrich, Heinrich Himmler ou Hermann Göring.

Grâce à eux le lecteur est totalement immergé dans la société berlinoise et prend conscience d'une part de la façon dont les caciques d'Adolf Hitler ont pris le pouvoir, d'autre part de la manière dont ces mêmes individus ont tenté d'échapper à leurs juges dans l'immédiat après-guerre. Accessoirement KERR a le bon goût de situer ses histoires à des moments charnières de l'Histoire ; c'est le phénomène des "violettes de mars" dans L'été de cristal pour rendre compte de ces allemands qui ont rejoints le parti nazi sur le tard, l'expression donnant d'ailleurs son titre au roman dans sa version originale ; c'est la Nuit de Cristal dans La pâle figure ; ce sont les prémices de la Guerre Froide dans Un requiem allemand.

En cela La trilogie berlinoise est une grande réussite qui fait immédiatement oublier l'impression de déjà-lu qui, hors contexte, pourrait émaner des intrigues des trois romans.

CITRIQ

La trilogie berlinoise - Philip KERR (Berlin Noir, 1989, 1990, 1991), traduction de Giles BERTON, Le Livre de Poche collection Policier n° 31 644, 2010, 1024 pages

La trilogie berlinoise - Philip KERR (Berlin Noir, 1989, 1990, 1991), traduction de Giles BERTON, Le Livre de Poche collection Policier n° 31 644, 2010, 1024 pages

Tag(s) : #K...

Partager cet article

Repost 0