Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Le plus grand roman sur la drogue jamais écrit. Une vision grandiose de l’Enfer et de toutes les folies qui le bordent. » C'est ainsi que James ELLROY parle de La griffe du chien de Don WINSLOW.
 
Dès les premières pages le lecteur comprend le dithyrambe du célèbre auteur américain tant le style de WINSLOW est proche du sien. L'écriture est en effet incisive, le récit montre un indéniable sens du rythme, et les descriptions allient finesses psychologiques et violence brute dans toute sa crudité. En outre WINSLOW, comme ELLROY, aime distiller ici et là dans son intrigue une dimension politique qui donne à son roman une valeur documentaire sur une guerre jamais nommée, mais bel et bien réelle, celle que se livra le Mexique et les Etats-Unis sur le trafic de drogues dans le dernier quart du XXème siècle. En d'autres termes Don WINSLOW écrit un peu comme un James ELLROY qui aurait pris des cours de géopolitique à l'échelle du continent américain.
 
La griffe du chien nous raconte trois décennies de la lutte du flic américain Art Keller contre la famille Barrera qui tient d'une main de fer le marché de la drogue au Mexique, lequel inonde tous les Etats-Unis, de la Californie à New-York. Autour d'eux gravitent une galerie de personnages peu recommandables, des tueurs à gages recrutés dans les quartiers pauvres d'Amérique centrale, aux politiciens véreux, en passant par les flics sans scrupules et autres barbouzes, les escort girls de luxe et même de dignes représentants de l'Eglise catholique romaine. Peu sortiront indemnes de la guerre sans pitié que livre Art Keller, les dégâts étant dans le meilleur des cas psychologiques.
 
Tout cela constitue une oeuvre dense, tant sur le fond que sur la forme (quasiment 800 pages divisées en 15 chapitres). Pour autant elle se lit très facilement et avec une passion certaine. Elle a donc tout du page-turner et finalement du grand roman sur le narcotrafic. On donnera donc raison à James ELLROY.
CITRIQ
La griffe du chien -  Don WINSLOW (The Power of the Dog, 2005), traduction de Freddy MICHALSKI, Fayard, 2007, 765 pages

La griffe du chien - Don WINSLOW (The Power of the Dog, 2005), traduction de Freddy MICHALSKI, Fayard, 2007, 765 pages

Tag(s) : #W...

Partager cet article

Repost 0