Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Camille Verhœven est commandant de police à la Brigade criminelle de Paris. Fils du peintre Maud Verhœven, décédée d'un cancer, et d'un père pharmacien, aujourd'hui retraité, il a laissé de côté son don pour le dessin afin de faire son droit et d'intégrer l'école de la Police nationale. Sa mère ayant énormément fumé pendant sa grossesse, Camille Verhœven est né hypotrophique et ne mesure que 1,45 m, ce qui l'oblige à utiliser des équipements adaptés et à composer avec le regard des autres. Aujourd'hui il a la quarantaine et est marié à Irène, qui attend d'ailleurs un enfant.

Verhœven est un homme solitaire, discret, studieux et appliqué. En tant que policier il est dans l'action et le résultat, l'expérience lui ayant permis de réunir une équipe hétéroclite mais efficace. Elle est composée de Louis, le riche élégant, d'Armand, le radin méticuleux et de Jean-Claude, le joueur coureur de jupons ; tout ce petit monde est sous la responsabilité du commissaire Jean Le Guen, par ailleurs ami proche de Camille Verhœven.

En ce mois d'avril 2003 est découvert le corps atrocement mutilé d'une jeune femme. Alors que l'on prend conscience que ce meurtre ressemble beaucoup à celui que décrit James ELLROY dans son roman Le Dahlia noir, est découvert une scène de crime encore plus atroce : deux femmes torturées et découpées dans un même appartement. L'analyse de la scène conduit à une nouvelle référence littéraire, American Psycho de Brett Easton ELLIS. Il n'en faut pas plus pour que la presse surnomme le tueur en série « L'écrivain » et que la police fasse resurgir des crimes restés inexpliqués et dotés de caractéristiques similaires. Pour Camille Verhœven et son équipe il s'agit surtout d'une course contre la montre pour stopper un assassin insaisissable puisque défiant toute logique, et calmer les ardeurs de la presse qui se déchaîne contre les méthodes peu efficaces du commandant...

C'est ainsi que Pierre LEMAITRE, lauréat du Prix Goncourt 2013, a débuté sa carrière d'écrivain. Travail soigné est très clairement dans la veine d'un « mauvais genre » et se présente même comme un hommage au roman noir. Sur un rythme haletant, l'auteur développe une intrigue qui ne révolutionne certes pas le genre mais qui est parfaitement construite, et même très maligne. Quant aux amateurs de romans policiers ils s'amuseront à coup sûr de rechercher l'oeuvre littéraire qui se cache derrière les scènes décrites par LEMAITRE, ce qui donne indéniablement une dimension supplémentaire à son roman.

En fait s'il n'y avait que deux choses à regretter, ce serait d'une part une fin trop prévisible, d'autre part le côté gore et tape-à-loeil des scènes de crimes. Mais ce ne sont que deux petits défauts qui n'empêchent pas ce roman de présenter nombre de caractéristiques d'un page-turner. Et c'est tant mieux parce que nous aurons l'occasion de retrouver le commandant Verhœven dans d'autres enquêtes.

CITRIQ

Travail soigné - Pierre LEMAITRE (2006), Le Livre de Poche, 2010, 416 pages

Travail soigné - Pierre LEMAITRE (2006), Le Livre de Poche, 2010, 416 pages

Tag(s) : #L...

Partager cet article

Repost 0