Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deuxième enquête de Nicolas Le Floch, le lecteur trouve dans L'homme au ventre de plomb à peu près les mêmes ingrédients qui faisaient la force de L'énigme des Blancs-Manteaux. Ce sont en particulier la complexité de l'intrigue, la caractérisation des personnages et la reconstitution du Paris de la deuxième moitié du XVIIIème siècle (la présente histoire se déroule une année après les évènements narrés dans L'énigme des Blancs-Manteaux, soit au début de l'année 1762). En fait, entre les deux romans, seul le passé de Nicolas Le Floch est occulté dans le second puisque longuement abordé en parallèle de l'intrigue du premier.


Ce faisant Jean-François PAROT continue d'installer son personnage comme un véritable " Sherlock Holmes " au service de Louis XV et de sa cour plus ou moins proche. Comme le célèbre détective britannique il résout ses enquêtes grâce à un esprit parfaitement logique qui s'appuie sur un processus en trois étapes : l'observation, l'induction et la synthèse. L'auteur sait aussi mettre à profit ses connaissances historiques, en témoigne ici la subtile toile de fond consacrée au conflit religieux opposant jésuites et jansénistes. Citons enfin les connaissances linguistiques de PAROT, l'immersion du lecteur étant grandement facilitée par l'usage d'un langage raffiné que l'on veut volontiers croire d'époque.


Pour toutes ces raisons, et comme son prédécesseur, L'homme au ventre de plomb est donc un roman tout autant divertissant qu'enrichissant.

 

CITRIQ

L'homme au ventre de plomb - Jean-François PAROT, 10-18 colletion Grands Détectives, 2001, 320 pages

L'homme au ventre de plomb - Jean-François PAROT, 10-18 colletion Grands Détectives, 2001, 320 pages

Tag(s) : #P...

Partager cet article

Repost 0