Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'assassin qui est en moi est le récit de la folie d'un homme vue par lui-même. Lou Ford est adjoint du shérif dans une petite ville du Texas. Apprécié de tous, il est calme et serviable, et bien des femmes ont des vues sur lui. Ce sont d'ailleurs par elles que son destin va basculer définitivement, quand le shérif lui demande de débarrasser la ville de la prostituée qui s'y est récemment installée...

Le lecteur découvre alors la violence du personnage envers les femmes, mais surtout la « froideur » du ton qu'il emploie. Car le récit est écrit à la première personne et le personnage est constant dans le calme qu'il affiche, tant dans sa vie quotidienne que dans l'élaboration et la réalisation de ses meurtres. En cela l'atmosphère du roman est littéralement glaçante. La prose de Jim THOMPSON est en outre d'une précision diabolique sur les origines et les mécanismes de la folie de Lou Ford ; elle est aussi très joliment travaillée (« Joyce ne le sait pas, mais elle est déjà morte, et d'une certaine façon, je ne pourrais pas l'aimer davantage. »).

En d'autres termes L'assassin qui est en moi est un modèle du genre, un chef d'œuvre du roman noir. Il est de plus mis en valeur par une nouvelle traduction, laquelle se veut être fidèle au roman original contrairement à la traduction initiale (1966) qui prenait de nombreuses libertés en termes de vocabulaire et de structure.

CITRIQ

L'assassin qui est en moi - Jim THOMPSON (The Killer Inside Me, 1952), traduction de Jean-Paul GRATIAS, Rivages collection Rivages/Noir n° 886, 2012, 272 pages

L'assassin qui est en moi - Jim THOMPSON (The Killer Inside Me, 1952), traduction de Jean-Paul GRATIAS, Rivages collection Rivages/Noir n° 886, 2012, 272 pages

Tag(s) : #T...

Partager cet article

Repost 0