Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris, début du XXème siècle. Le jeune Joseph Sterbing, en passe d'être ordonné prêtre, jouit d'une importante célébrité, conséquence de son don de parole avec les morts. A cause de lui en revanche il se retrouve au coeur d'un ensemble de complots dans lesquels on trouve pêle-mêle la Présidente de la République Française, le tsar Nicolas II, le jeune révolutionnaire Lénine et Baphomet, cette liste n'étant pas exhaustive.

C'est donc un Paris alternatif que Jean-Philippe DEPOTTE nous fait visiter, l'expression étant à prendre dans son sens littéral puisque le lecteur arpente véritablement les rues et les couloirs du métro de la capitale avec les protagonistes de son roman. Dans ce décor, l'auteur nous plonge tantôt dans le milieu tortueux de la politique internationale, à la veille de la première guerre mondiale, tantôt dans celui non moins complexe de l'occultisme et du conflit entre anges et démons, les deux convergeant, comme il se doit. L'univers de DEPOTTE est donc riche et n'est pas sans rappeler celui de Jacques TARDI dans Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec. A ce dernier titre on retrouve d'ailleurs l'atmosphère sombre du dessinateur, mais également la légèreté de ton et l'humour raffiné de l'auteur sur une thématique néanmoins grave. DEPOTTE structure aussi parfaitement bien son intrigue, immergeant sans mal le lecteur dans son univers original.

Tout n'est pas parfait pour autant. Le lecteur regrettera déjà que les nombreux personnages soient assez peu caractérisés, les rendant finalement plutôt plats alors qu'ils sont dotés de dons intéressants ; c'est le cas de Joseph bien sûr, mais aussi de ce personnage secondaire dont la mémoire fonctionne à l'envers, se souvenant donc de ce qui ne s'est pas encore produit, mais ayant oublié tous les évènements passés. Le roman compte également de nombreuses longueurs, notamment dans les scènes qui se déroulent dans l'au-delà, qui nuisent trop souvent au rythme du récit.

Mais on pardonnera bien volontiers à Jean-Philippe DEPOTTE ces quelques défauts sachant que Les démons de Paris est son premier roman. Celui-ci est doté de suffisamment de qualités pour prendre plaisir à sa lecture, mais aussi pour désormais surveiller les prochaines publications de l'auteur.

CITRIQ

Les Démons de Paris - Jean-Philippe DEPOTTE, illustration de DAYLON, Denoël, 2010, 528 pages

Les Démons de Paris - Jean-Philippe DEPOTTE, illustration de DAYLON, Denoël, 2010, 528 pages

Tag(s) : #D...

Partager cet article

Repost 0