Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un jeune homme, le narrateur, dont on ne connait jamais le nom, a tout pour être heureux : un travail dans une société d'assurances, un bel appartement, des journées parfaitement réglées. Seulement voilà, il s'ennuie dans cette routine, jusqu'à en perdre le sommeil. Sa thérapie il la trouve d'abord dans les groupes de soutien aux malades en fin de vie. Mais quand Marla Singer, une jeune femme complètement paumée, droguée et suicidaire semble vouloir participer aux mêmes groupes que lui, il est à nouveau victime d'insomnies. Il se tourne alors vers Tyler Durden, un jeune homme révolté et nihiliste qu'il rencontre par hasard. Avec lui il crée le Fight Club, un groupe d'hommes dans lequel les participants se battent à mains nues, jusqu'à l'autodestruction...

 

Premier roman de Chuck PALAHNIUK, Fight Club est une critique acerbe de notre société de consommation, dans laquelle les hommes ne sont que des pions et qui n'ont d'autres solutions pour se sortir de ce marasme que de se révolter. C'est donc l'anarchie dans ce qu'elle a de plus brut que prône le trio de personnages, le Fight Club n'étant qu'une première étape, individuelle, vers un nouvel ordre, collectif celui-là, baptisé Projet Chaos. La destruction est-elle véritablement une solution ? Aucune réponse à cette question n'est donnée clairement dans le roman ; est toutefois suggéré le fait qu'il s'agit d'une voie royale vers la folie et les troubles dissociatifs de l'identité.

 

A cette thématique effroyable est associée une écriture brutale, toute en phrases courtes, images chocs, ellipses et flashbacks. Elle est particulièrement efficace pour mettre en valeur le malaise des trois protagonistes et contribuera à faire de ce roman une lecture qui ne pourra laisser indifférent. Elle contentera à coup sûr les amateurs de l'adaptation cinématographique de David Fincher, qui y trouveront même une violence encore plus extrême. Quant aux autres lecteurs ils sont désormais prévenus de la nature de l'oeuvre.

 

CITRIQ

Fight Club - Chuck PALAHNIUK (Fight Club, 1996), traduction de Freddy MICHALSKI, Gallimard collection Folio SF n° 95, 2002, 304 pages

Fight Club - Chuck PALAHNIUK (Fight Club, 1996), traduction de Freddy MICHALSKI, Gallimard collection Folio SF n° 95, 2002, 304 pages

Tag(s) : #P...

Partager cet article

Repost 0