Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newton est grand, maigre et fragile. Il est aussi un inventeur de génie, qui sait s'entourer pour faire fructifier ses idées, même s'il demeure désespérément seul. Car Newton est surtout un extraterrestre envoyé sur Terre par les survivants de sa planète pour tenter de trouver une solution à son inéluctable destruction. Accessoirement c'est aussi l'occasion pour lui d'alerter les hommes sur les dangers du nucléaire et du gaspillage des ressources naturelles. Mais encore faut-il qu'il soit écouté...

L'homme tombé du ciel est le premier roman de science fiction de Walter TEVIS. Il prend la forme d'une allégorie sur le mythe d'Icare en cela qu'il traite de l'irrépressible désir de l'Homme d'aller toujours plus loin, au risque de devoir se retrouver face à sa condition d'être mortel. Sous la plume de l'auteur américain le constat comme les perspectives en termes écologiques sont pour le moins pessimistes.

Ce n'est pourtant pas faute d'être prévenu par Newton, qui a déjà vécu tout cela. Mais sa nature extraterrestre le rend totalement inaudible aux hommes, d'une part parce qu'ils ne veulent pas croire à son origine, et donc à ses paroles, d'autre part parce que leur désir de puissance technologique est infiniment plus fort que le besoin de préserver la planète. C'est finalement plus l'extraterrestre que l'Homme qui est conscient de la condition humaine.

En cela le personnage de Newton rappellera inévitablement Spofforth, l'androïde mis en scène dans L'Oiseau d'Amérique, roman écrit par Walter TEVIS quelques 17 ans plus tard. Si les deux oeuvres forment en quelque sorte un diptyque dystopique, ce premier volet a en plus pour caractéristique de coller à une actualité brûlante. C'était le cas il y a 50 ans, au moment de sa première publication, quand Etats-Unis et Russie se menaçaient réciproquement de l'arme nucléaire ; c'est toujours le cas aujourd'hui, quand tout le monde s'accorde à dire que bien des ressources naturelles, et essentielles, soit à la vie, soit au fonctionnement de notre monde, sont en voie d'épuisement.

CITRIQ

L'Homme tombé du ciel - Walter S. TEVIS (The Man Who Fell to Earth, 1963), traduction de Nicole TISSERAND, illustration de Stéphane DUMONT, Denoël collection Présence du futur n° 171, 1976, 224 pages

L'Homme tombé du ciel - Walter S. TEVIS (The Man Who Fell to Earth, 1963), traduction de Nicole TISSERAND, illustration de Stéphane DUMONT, Denoël collection Présence du futur n° 171, 1976, 224 pages

Tag(s) : #T...

Partager cet article

Repost0