Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Doc McCoy sort de prison et programme immédiatement un hold-up avec l'aide de son épouse Carol et d'un complice. S'il voue une véritable passion à la première, le second n'est qu'une nécessité imposée par le côté pratique de l'opération. C'est d'ailleurs pourquoi Doc tente de l'éliminer dès que l'affaire est entendue. Car Doc et sa femme ne sont pas que des petits truands ; ils sont aussi des gangsters sanguinaires qui éliminent froidement tous ceux qui se placent, volontairement ou non, en travers de leur route...

 

Tel est le point de départ d'un road movie haletant dans lequel Jim THOMPSON prend le temps de bien analyser la psychologie de ses personnages, en tout cas celle de Doc et de Carol. Plus que l'action ou l'intrigue, c'est d'ailleurs cette psychologie qui est la force du roman, ses deux personnages principaux étant complexes et véritablement humains, en dépit de leurs actes de violence. Doc est intelligent, posé et prévoyant ; Carol est une femme amoureuse qui est prête à tout pour l'homme qu'elle aime. L'un et l'autre se vouent une véritable passion, laquelle se voit exacerbée par la séparation qu'ils viennent de subir.

 

Mais la tension générée par leur cavale va quelque peu gripper cet amour total et c'est de manière sourde que la méfiance s'installe à mesure que les coups du sort s'accumulent. A ce niveau aussi THOMPSON montre sa fine capacité d'analyse psychologique.

 

De plus cela ne nuit en rien au rythme du récit et au déroulement de l'intrigue. On sortira même de cette lecture avec quelques scènes durablement inscrites dans nos mémoires. Reste l'ultime chapitre, pour le moins troublant, presqu'onirique, et qui ne peut qu'interpeller le lecteur et laisser libre cours à son interprétation personnelle.

 

Notons enfin qu'à l'instar de L'assassin qui est en moi le roman bénéficie lui aussi d'une nouvelle traduction intégrale.

 

CITRIQ

L'échappée - Jim THOMPSON (The Geteway, 1958), traduction de Pierre BONDIL, Rivages collection Rivages/Noir n° 887, 2012, 240 pages

L'échappée - Jim THOMPSON (The Geteway, 1958), traduction de Pierre BONDIL, Rivages collection Rivages/Noir n° 887, 2012, 240 pages

Tag(s) : #T...

Partager cet article

Repost 0