Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sixième roman de James ELLROY, Un tueur sur la route est aussi une oeuvre à part dans sa bibliographie. En premier lieu elle est dédiée à un unique point de vue, ce qui est en total décalage avec la multiplicité des perspectives qu'il a l'habitude de mettre en scène. En second lieu ce point de vue est celui d'un tueur en série, personnage certes récurrent dans son oeuvre, mais qui demeure la plupart du temps dans l'ombre la plus totale pour céder la place à des personnages de flics véreux et/ou torturés. On pourrait encore ajouter que le lieu de l'intrigue n'est pas non plus unique, celle-ci prenant la forme d'un road-movie à travers les Etats-Unis ; rappelons que d'habitude ELLROY campe ses personnages à Los Angeles et ne les en sort que très occasionnellement.

 

Le récit prend la forme d'une autobiographie après que ledit tueur en série ait été arrêté. Il narre sa vie, depuis sa jeunesse passée dans une famille sans amour, jusqu'à sa condamnation à la prison à perpétuité et la découverte des dizaines de meurtres dont il est l'auteur. Le parti d'ELLROY est l'analyse de sa personnalité, celle-ci se voulant d'une froideur presque scientifique, et en tout cas totalement dénuée de parti-pris accusatoire.

 

Le résultat est un roman percutant qui demeure toutefois en retrait par rapport aux autres oeuvres de l'auteur. En effet, l'intrigue d'Un tueur sur la route est quasi linéaire et sans véritable surprise, alors que James ELLROY nous avait habitué à des scénarios délicieusement complexes. Il n'en demeure pas moins que la personnalité décrite est fascinante et qu'il sera bien difficile au lecteur de lâcher ce roman avant de l'avoir achevé.

 

CITRIQ

Un tueur sur la route - James ELLROY (Silent Terror, 1986), traduction de Freddy MICHALSKI, Rivages collection Rivages/Noir n° 109, 1991, 326 pages

Un tueur sur la route - James ELLROY (Silent Terror, 1986), traduction de Freddy MICHALSKI, Rivages collection Rivages/Noir n° 109, 1991, 326 pages

Tag(s) : #E...

Partager cet article

Repost 0