Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que son père a souhaité mourir de son cancer dans la ville où il a travaillé comme ingénieur trente ans plus tôt, Michael Cooper sent qu'il ne sait pas tout ni du passé de ses parents, ni de ses véritables origines. Il profite donc de sa présence à Durham en Caroline du Nord pour mener son enquête, rencontrer les personnes qui ont cotoyé son père dans les années soixante, et tenter d'éclairer les parties obscures de son histoire familiale.

 

Cette histoire familiale est intimement liée à l'histoire contemporaine de la ville et à la façon dont elle a vécu le mouvement des droits civiques américain. Car une importante communauté noire habite à Durham et les années soixante ont été marquées par la destruction d'un de ses quartiers pour construire une autoroute. Le projet, auquel participait Robert Cooper, devait bien entendu avoir des conséquences dévastatrices pour des milliers d'habitants, et provoquer nombre de manifestations plus ou moins violentes.

 

Le roman de Lewis SHINER se veut donc à la fois historique, social et psychologique. En nous faisant découvrir cette petite ville américaine au moment de l'apogée de Martin Luther King, il nous dévoile la force de la contestation antiségrégationniste, ainsi que les réactions brutales qu'elle pouvait susciter ; plus encore, il nous montre que les traces laissées par ces années-là sont visibles encore aujourd'hui, que les tensions entre communautés subsistent, et qu'il suffit d'un rien pour que les rancoeurs cessent d'être intériorisées. La quête personnelle de Michael Cooper n'est d'ailleurs pas sans conséquence de ce point de vue.

 

La structure du récit est à l'image de cette intrigue. Il va et vient entre présent et passé, le premier étant celui de Michael Cooper, le second celui de ses parents, à qui il soutire successivement les informations tant recherchées. Quant aux conséquences de ses découvertes, elles font que le roman distille progressivement des éléments de suspense dignes des meilleurs thrillers, faisant de lui une oeuvre définitivement complète.

 

Les péchés de nos pères est en effet un excellent roman. Entre la chronique sociale, l'émotion suscitée par des vies hors normes, et la tension des situations vécues par Michael Cooper, il a réellement tout pour plaire à un large public.

 

CITRIQ

Les péchés de nos pères - Lewis SHINER (Black & White, 2008), traduction de Fabrice POINTEAU, Sonatines, 2011, 450 pages

Les péchés de nos pères - Lewis SHINER (Black & White, 2008), traduction de Fabrice POINTEAU, Sonatines, 2011, 450 pages

Tag(s) : #S...

Partager cet article

Repost 0