Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Robert Miller est inspecteur de police dans un commissariat de Washington. En enquêtant sur un tueur en série, il découvre que la quatrième victime n'était pas celle qu'elle prétendait être. Et bientôt il est happé dans un engrenage complexe dans lequel les plus hautes instances de l'Etat américain sont impliquées intimement.

 

Ce faisant R. J. ELLORY développe une intrigue dont les sources remontent aux années Reagan et à l'engagement du gouvernement américain de l'époque comme soutien aux Contras, groupes de lutte armée contre le gouvernement sandiniste du Nicaragua. Sa thèse est même quelque peu engagée, et donc hasardeuse, mais dès lors que le lecteur se laisse prendre au jeu il se retrouve face à des faits qui font réellement froid dans le dos.

 

Pour le reste on retrouve dans ce roman les mêmes qualités que dans les autres romans de l'auteur. C'est un rythme soutenu, un suspense maintenu tout au long du récit, et des personnages éminemment charismatiques et humains. En d'autres termes, il s'agit là d'un nouveau grand roman de R. J. ELLORY, toutefois peut-être un ton en-dessous des autres pour la raison évoquée plus haut.

 

CITRIQ

Les anonymes - R. J. ELLORY (A Simple Act of Violence, 2008), traduction de Clément BAUDE, Sonatine Editions, 2010, 688 pages

Les anonymes - R. J. ELLORY (A Simple Act of Violence, 2008), traduction de Clément BAUDE, Sonatine Editions, 2010, 688 pages

Tag(s) : #E...

Partager cet article

Repost 0