Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cela ne fait aucun doute, l'inspecteur Sean McEvoy s'est suicidé après avoir échoué dans une enquête sur un crime horrible. C'est en tout cas ce dont sont convaincus ses collègues de la police de Denver, et de fait la quasi totalité de ses proches. Seul Jack McEvoy doute ; ce geste ne ressemble pas à Sean, qu'il connaît parfaitement bien puisqu'il est son frère jumeau. Il décide donc de mener sa propre enquête, ce qui est facilité par sa profession de journaliste au Rocky Mountain News...

 

Tel est le point de départ d'un roman policier qui montre par ailleurs le pouvoir, parfois antagoniste, des journalistes d'investigation aux Etats-Unis. Michael CONNELLY connaît d'ailleurs bien le sujet puisqu'il a lui-même été journaliste dans les années 1980 avant de se lancer dans sa carrière d'écrivain prolixe.

 

Souvent présenté comme son chef-d'oeuvre, Le poète est de fait un roman parfaitement rythmé et aux nombreux rebondissements ; le final est à ce titre terriblement efficace et bluffant. La prose de CONNELLY donne d'ailleurs l'impression d'être calibrée pour le cinéma. Mais elle est aussi joliment travaillée ce qui fait de ce roman un excellent divertissement.

 

CITRIQ

Le poète - Michael CONNELLY (The Poet, 1996), traduction de Jean ESCH, Points collection Policier n° P534, 1998, 546 pages

Le poète - Michael CONNELLY (The Poet, 1996), traduction de Jean ESCH, Points collection Policier n° P534, 1998, 546 pages

Tag(s) : #C...

Partager cet article

Repost 0