Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Al et Birdy sont deux jeunes amis qui, au retour de la guerre, se retrouvent malgré eux dans un hôpital psychiatrique. Birdy y est en effet enfermé depuis qu'il reste prostré dans un état catatonique et que les médecins ne comprennent pas les causes d'un tel état. Alors qu'il est lui-même gravement blessé au visage, Al est appelé à son chevet pour qu'il tente de ramener Birdy dans le monde des vivants en évoquant avec lui leurs souvenirs d'enfance. Celle-ci est encore récente et se déroule dans la banlieue de Philadelphie pendant les années 1930...

 

C'est alors l'occasion de découvrir deux personnalités antagonistes et une improbable amitié. Car face à Al, le personnage sociable et quelque peu extraverti, se trouve Birdy l'introverti rêveur et asocial qui ne s'intéresse qu'au monde des oiseaux et à son désir de voler. C'est pourtant cette passion qui va les rapprocher étant enfants, puis les éloigner pendant l'adolescence, et enfin les faire se retrouver dans les circonstances dramatiques que l'on vient de décrire rapidement. Rien qu'en cela le roman de William WHARTON est particulièrement touchant.

 

Mais c'est bel et bien sa construction à deux voix qui lui donne tout son cachet. D’un côté, Al laisse aller sa mémoire tout en la mêlant au présent, lequel se résume à sa présence dans l’hôpital psychiatrique. De l’autre, la voix off de Birdy, plonge le lecteur dans la tête d'un présumé fou, lequel vit sa passion de l'intérieur et entraîne le lecteur avec lui dans ses volières. Cette partie de la narration est d’ailleurs d'une grande richesse en matière d’ornithologie.

 

Sans temps morts, mais avec un sens évident de la dramaturgie, William WHARTON a réalisé avec Birdy un formidable roman sur l'amitié, la liberté, l'horreur de la guerre et finalement le sens de la vie. Il fait partie de ces oeuvres qui, sans ostentation, deviennent inoubliables dès lors que l'on a prie le temps de la découvrir. Pour ce faire, et jusque-là, il n'y avait guère qu'une édition de 1981 chez Robert Laffont (épuisée depuis longtemps), et l'adaptation cinématographique d'Alan Parker de 1984 ; désormais il existe une très jolie réédition chez Gallmeister.

 

CITRIQ

Birdy - William WHARTON (Birdy, 1978), traduction de Matthew du AIME et Florent ENGELMANN, Editions Gallmeister, collection Americana, 2012, 384 pages

Birdy - William WHARTON (Birdy, 1978), traduction de Matthew du AIME et Florent ENGELMANN, Editions Gallmeister, collection Americana, 2012, 384 pages

Tag(s) : #W...

Partager cet article

Repost 0