Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En 1889, le jeune Charging Elk, sioux lakota, fait partie du Wild West Show de Buffalo Bill pour sa tournée européenne. A Marseille, la grippe a raison de son agilité et il se retrouve hospitalisé avec deux côtes cassées en plus de cette grippe qui à l'époque était encore éminemment mortelle.

 

Quand il reprend conscience, Charging Elk ne pense qu'à s'enfuir et retrouver les siens. Mais il est trop tard : le Show a continué sa route, et Charging Elk se trouve isolé dans un pays dont il ne connaît pas la langue, et dans une ville dont les moeurs lui sont totalement mystérieux. La situation est donc propice à l'apparition rapide de difficultés, ce qui ne manque pas d'arriver et ce pour les seize années à venir...

 

Alors que pour Charging Elk il s'agit d'apprendre à vivre dans une toute nouvelle société, pour le lecteur c'est aussi l'occasion de découvrir comment cet indien vit la lente mais inéluctable disparition de son peuple et de son mode de vie. Ce n'est certes pas dans les plaines du Dakota qu'il vit cela, mais dans son coeur et parfois dans ses rêves. Car face aux insurmontables difficultés de sa vie dans la cité phocéenne c'est bel et bien grâce à son esprit qu'il trouve la force d'aller de l'avant, de trouver le moyen de traverser la « grande eau » pour rentrer chez lui et, en attendant, de se faire accepter par une société pour le moins méfiante à l'égard de « l'autre ».

 

Ce n'est qu'en 1905 qu'il en aura l'occasion. Mais il sera alors trop tard, certains de ses rêves se révèlant a posteriori prémonitoires (Wounded Knee en 1890), lui même ayant enfin trouvé sa place dans la cité phocéenne.

 

A la grâce de Marseille est un très beau roman sur les indiens d'Amérique du Nord. James WELCH étant lui-même d'origine amérindienne, il sait parfaitement faire passer l'intimité de son héros ordinaire. Enfin le contexte de son intrigue en fait aussi une oeuvre pour le moins originale. Il s'agit donc là d'une lecture hautement recommandable à qui s'intéresse de près ou de loin à ce peuple.

 

CITRIQ

A la grâce de Marseille - James WELCH (The Heartsong of Charging Elk, 2000), traduction de Michel LEDERER, Albin Michel, collection Terres d'Amériques, 2001, 469 pages

A la grâce de Marseille - James WELCH (The Heartsong of Charging Elk, 2000), traduction de Michel LEDERER, Albin Michel, collection Terres d'Amériques, 2001, 469 pages

Tag(s) : #W...

Partager cet article

Repost 0