Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fritz Brown, ex-flic du LAPD devenu détective privé spécialisé dans la récupération de voitures dont les traites sont impayées, se voit engager par un caddy pour surveiller sa soeur qui vit avec un homme qui pourrait être son père. Brown plonge alors dans l'univers noir et désespéré des bas-fonds californiens.

Premier roman de James ELLROY, première incursion dans l'univers glauque de Los Angeles. Tous les ingrédients qui ont fait la qualité et le succès du Dahlia Noir et de bien d'autres oeuvres de l'auteur  sont là. Il y a cet ex-flic complètement désespéré ; il y a aussi l'univers de la mafia californienne ; il y a encore cette galerie de personnages désespérés et une belle brochette de flics véreux.

Mais cette fois-ci l'intrigue se déroule à la fin des années soixante-dix et n'a pas la dimension historique des oeuvres les plus connues de l'auteur. Le roman ne comporte pas non plus de dimension politique comme dans American Tabloid, par exemple. Enfin, on ne retrouve pas non plus le lyrisme des oeuvres les plus marquantes de l'auteur.

Pour autant l'intrigue de Brown's requiem est déjà délicieusement noire et complexe, ELLROY posant de manière brillante les marques d'une carrière de romancier exceptionnel.

 

CITRIQ

Brown's requiem - James ELLROY (Brown's Requiem, 1981), traduction de Freddy MICHALSKI, illustration de Stephen PERINGER, Rivages collection Noir n° 54, 1997, 352 pages

Brown's requiem - James ELLROY (Brown's Requiem, 1981), traduction de Freddy MICHALSKI, illustration de Stephen PERINGER, Rivages collection Noir n° 54, 1997, 352 pages

Tag(s) : #E...

Partager cet article

Repost 0