Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Théo Vilmos est un trentenaire comme il y en a beaucoup. Sous une apparence de vie ordonnée et responsable, il a gardé son âme et son comportement d'adolescent. Cela ne va pas sans lui causer quelques problèmes lorsque les difficultés de la vie se rappellent à lui. Et c'est lorsqu'il est au bord du gouffre qu'il est projeté en Faërie où, en dépit des apparences, il apprend à vivre dans son propre univers en compagnie des siens...

On le sait maintenant, la Fantasy de Tad WILLIAMS ne brille pas par son originalité. Que ce soit dans L'Arcane des Epées ou Les Royaumes des Marches, il s'est lancé dans des récits consacrés à la traditionnelle lutte du Bien contre le Mal en utilisant tous les artefacts du genre. Mais ce que l'on sait aussi, c'est que Tad WILLIAMS est un formidable conteur, qui sait structurer ses histoires et captiver ses lecteurs.

La Guerre des Fleurs ne fait pas exception à cette règle. WILLIAMS se lance cette fois dans la Fantasy urbaine, en utilisant pour point de départ un San Francisco bien réel, dans lequel vit un homme tout ce qu'il y a d'anodin, lequel découvre malgré lui que le merveilleux existe à la frontière de son univers rationnel. Au fil de sa lecture, le lecteur découvre alors un monde complet dont les règles de fonctionnement sont cohérentes et précises.

Ainsi en Faërie vit un impressionnant panel de créatures (gobelins, sprites, doonies, trolls, etc.). Peu (aucune ?) sont oubliées et tout cet univers est dirigé par les sept grandes familles dirigeantes. Ces dernières portent chacune un nom de fleur et se trouvent au bord de l'affrontement lors de l'arrivée de Théo. Ce dernier découvre bien sûr qu'il est l'élément clé de cette « Guerre des Fleurs ».

Tout cela est mis en valeur par le style plaisant de l'auteur. On y trouve de l'aventure, de l'émotion et de l'humour, tout cela sur un rythme effréné. Comme à son habitude, WILLIAMS fait très long ; on pourra donc regretter ici ou là quelques longueurs, tout en se consolant que cette fois-ci il s'agit d'un roman qui n'appelle aucune suite.

La Guerre des Fleurs est finalement une nouvelle oeuvre très plaisante de Tad WILLIAMS. Elle confirme surtout qu'il ne manque à ce dernier que l'originalité de ses thématiques pour que l'on parle d'excellence à son propos.

 

CITRIQ

La Guerre des Fleurs - Tad WILLIAMS (The War of the Flowers, 2003), traduction de Cédric PERDEREAU, illustration de Marc SIMONETTI, Fleuve Noir collection Rendez-vous ailleurs, 2007, 696 pages

La Guerre des Fleurs - Tad WILLIAMS (The War of the Flowers, 2003), traduction de Cédric PERDEREAU, illustration de Marc SIMONETTI, Fleuve Noir collection Rendez-vous ailleurs, 2007, 696 pages

Tag(s) : #W...

Partager cet article

Repost 0