Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Londres est gouverné par les sorciers. Ces derniers ont le pouvoir d'invoquer toutes sortes de créatures de l'"Autre Lieu", si tant est que la puissance de ces sorciers soit en phase avec le rang du démon invoqué. Alors lorsque Nathaniel, apprenti sorcier d'à peine douze ans, invoque Bartiméus, djinn éminent, selon lui en tout cas, cela provoque une certaine agitation dans l'esprit de ce démon. Pourtant, il a bel et bien été invoqué et il doit se plier désormais à la volonté de son maître : faire tomber l'un des plus puissants sorciers du moment, membre du gouvernement de surcroît...

L'Amulette de Samarcande est un roman dédié aux adolescents. Son intrigue est simple, le nombre de personnages réduits, l'écriture imagée. En d'autres termes il s'agit d'une lecture facile dans laquelle il ne faut pas rechercher d'originalité particulière, mais simplement un plaisir immédiat.

Le roman est écrit à deux voix. En premier lieu , il y a celle d'un narrateur inconnu qui met en avant le point de vue de Nathaniel, le jeune héros humain. Celui-ci est un adolescent tout ce qu'il y a de classique, en dépit de ses dons de sorcier. Impatient, il est capricieux et trop sûr de lui, ce qui le conduit à faire de nombreuses gaffes, surtout qu'il souhaite se venger d'un puissant sorcier. Cela n'empêche bien sûr pas le personnage d'être attachant puisque bon nombre de lecteurs, en particulier les plus jeunes, pourront s'identifier à lui.

La seconde voix est celle du djinn Bartiméus qui s'adresse directement aux lecteurs. Agé d'environ cinq millénaires, Bartiméus est pour le moins imbu de lui-même. Il faut dire qu'il a été au service de Ptolémée, l'astronome grec précurseur de la géographie, et de Salomon, roi d'Israël qui fit construire le premier temple de Jérusalem. Alors lorsqu'il est invoqué par un gamin, c'est incontestablement de la petite bière pour un djinn tel que lui. Il ne manque d'ailleurs jamais de le rappeler en toutes occasions, ce qui donne lieu à des monologues sarcastiques pleins d'humour. De plus, le fait que Bartiméus ne soit pas particulièrement puissant, ce qui le rend vulnérable, mais qu'il soit ingénieux et rusé, ajoute encore à son charisme.

Bartiméus est donc le véritable héros de L'Amulette de Samarcande. Ses interventions sont certes un peu répétitives, mais elles servent agréablement une intrigue relativement convenue.

 

CITRIQ

L'Amulette de Samarcande - Jonathan STROUD (The Amulet of Samarkand, 2003), traduction de Hélène COLLON, illustration de Arnaud CREMET, Livre de Poche collection Fantasy n° 27025, 2007, 576 pages

L'Amulette de Samarcande - Jonathan STROUD (The Amulet of Samarkand, 2003), traduction de Hélène COLLON, illustration de Arnaud CREMET, Livre de Poche collection Fantasy n° 27025, 2007, 576 pages

Tag(s) : #S...

Partager cet article

Repost 0