Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Admirateur d'Edgar Allan POE, Jules VERNE a produit une suite à l'unique roman achevé de l'auteur américain, Le sphinx des glaces. C'est peut-être même l'un de ses derniers grands romans.

Dans celui-ci VERNE se projette onze années après les évènements narrés dans le journal d'Arthur Gordon Pym et met en scène le minéralogiste américain Jeorling qui, en transit aux îles Kerguelen, découvre incrédule que les évènements écrits par POE ne sont pas de la fiction mais des faits si avérés qu'ils donnent encore lieu à une expédition de sauvetage. C'est ainsi que Jeorling embarque sur l'Halbrane, commandée par le capitaine Len Guy, le propre frère du capitaine de la Jane, dernier navire connu sur lequel Arthur Gordon Pym s'est trouvé...

Ainsi Jeorling se fait-il narrateur d'une aventure sur l'océan Austral, sur les traces de Pym, tentant d'expliquer les parties obscures, voire incohérentes, du roman de POE. Bien entendu Jules VERNE exploite les connaissances scientifiques de la zone géographique à la fin des années 1830 et va même jusqu'à démystifier le final du roman de POE, quand celui-ci flirtait avec le Fantastique, voire le mystique.

Le résultat fait du Sphinx des glaces un roman d'aventures maritimes efficace dont on appréciera justement la rationalité, surtout s'il est lu à la suite du roman d'Edgar Allan POE. La prose du français est bien sûr de son temps, mais elle n'est pas totalement manichéenne non plus, VERNE n'étant pas particulièrement tendre avec nombre de personnages clés de son roman. La présente édition est de plus agrémentée des nombreuses illustrations originales de George ROUX.

Le sphinx des glaces - Jules VERNE (1897), illustrations de George ROUX, Le Livre de Poche, 1987, 512 pages

Le sphinx des glaces - Jules VERNE (1897), illustrations de George ROUX, Le Livre de Poche, 1987, 512 pages

Tag(s) : #V...

Partager cet article

Repost0