Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En 1952 un météore s'écrase au large de Washington en dévastant une grande partie de la côte est des Etats-Unis. Miraculeusement survivants, Elma et Nathaniel York exploitent alors leurs compétences (les mathématiques pour la première, l'ingénierie spatiale pour le second) pour démontrer que la catastrophe n'est pas de la responsabilité de l'ennemi héréditaire soviétique et qu'elle est amenée à dérégler le climat de manière irréversible. A terme, l'humanité est condamnée et son sursis de quelques années doit être mis à profit pour conquérir l'espace. Objectif Mars... en passant par la Lune.

A l'exception de quelques nouvelle éparses, Vers les étoiles est la première publication française pour Mary Robinette KOWAL. Ce roman nous propose une Amérique légèrement uchronique pour accélérer quelque peu la conquête spatiale. A ce titre elle met en œuvre une Hard SF légère, anticipant que le déclin de l'humanité passera par le dérèglement climatique, de la même façon que pour les dinosaures au Crétacé-Paléogène, et que la destinée de l'humanité est de disparaître ou d'essaimer sur d'autres planètes. Mais son véritable propos est ailleurs puisqu'elle s'intéresse avant tout à la personnalité d'Elma York, narratrice et personnage principal, qui doit se battre sans cesse pour faire reconnaître ses compétences et accéder elle aussi, ainsi que ses consœurs, au programme dont elle est un pilier. Car dans cette Amérique uchronique aussi la place des femmes est à la maison et non dans un vaisseau spatial.

Mary Robinette KOWAL met donc en parallèle conquête spatiale et conquête féministe. La seconde prend même l'ascendant sur la première puisque tout l'enjeu de l'intrigue est de savoir si Elma York parviendra bel et bien à devenir la première femme astronaute, à donner corps à la Lady Astronaute que les médias se sont empressés d'inventer au fil des années d'un long combat.

Elle y parviendra bien sûr. Elle pilotera même la capsule qui transportera les premiers hommes appelés à marcher sur la Lune, première étape d'un long processus. Entre-temps KOWAL nous aura proposé un roman sympathique, un peu facile dans sa dimension féministe, mais dont la reconstitution sociale des années 1950 américaines dans un contexte apocalyptique semble pertinente. On peut toutefois s'interroger sur les multiples prix dont il a bénéficié aux Etats-Unis.

Quoi qu'il en soit, si le lecteur apprécie l'aventure, il aura l'occasion de poursuivre le voyage dans deux autres romans à paraître, et dès maintenant dans un recueil de nouvelles qui met en place l'univers et les personnages principaux.

Vers les étoiles - Mary Robinette KOWAL (The Calculating Stars, 2018), traduction de Patrick IMBERT, illustration de Matthias HADDAD, Denoël collection Lunes d'Encre, 2020, 558 pages

Vers les étoiles - Mary Robinette KOWAL (The Calculating Stars, 2018), traduction de Patrick IMBERT, illustration de Matthias HADDAD, Denoël collection Lunes d'Encre, 2020, 558 pages

Tag(s) : #K...

Partager cet article

Repost0