Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Prix Nobel de littérature en 1962, John STEINBECK est connu pour des romans tels que Des souris et des hommes (1937) ou A l'est d'Éden (1952). C'est néanmoins Les raisins de la colère (1939) qui lui vaut une reconnaissance internationale et intemporelle.

Les raisins de la colère raconte l'histoire de la famille Joad qui, pour faire face à la Grande Dépression, quitte l'Oklahoma pour rejoindre la Californie où l'on promet de l'embauche à bon prix. Mais le voyage est long et l'arrivée est loin de tenir toutes ses promesses...

C'est donc un pan douloureux de l'Histoire américaine que raconte STEINBECK, celle du libéralisme naissant qui se moque de la vie humaine et pour lequel elle n'est qu'une marchandise qui ne doit se négocier qu'au plus bas prix. C'est pourquoi la famille Joad et son convoi de bric et de broc est brinquebalée d'un camp à un autre, refusée voire haïe de tous, embauchée de temps à autres pour des travaux harassants et pour un salaire qui permet à peine de nourrir la famille. Pour autant, la famille est fière, courageuse, et va toujours de l'avant en dépit des inévitables drames auxquels elle doit faire face.

Les raisins de la colère est donc un roman engagé, un véritable brûlot dénonçant les pratiques quasi esclavagistes des propriétaires terriens de Californie dans les années 1930 ; on y voit aussi comment les tentatives de regroupements syndicaux étaient réprimées. Cet engagement vaudra à John STEINBECK d'être interdit dans de nombreuses villes californiennes et d'être étiqueté à jamais comme socialiste (ce qui peut être un sérieux problème aux Etats-Unis, surtout à cette époque). Mais il lui vaudra aussi de recevoir le prix Pulitzer en 1940 et, surtout, et depuis 80 ans, un succès public et critique jamais démenti, et ce tant aux États-Unis que partout ailleurs dans le monde. S'il prend la peine de le (re)découvrir par lui-même, le lecteur comprendra aisément pourquoi.

Les raisins de la colère - John STEINBECK (The Grapes of Wrath, 1939), traduction de Maurice-Edgar COINDREAU et Marcel DUHAMEL, Gallimard collection Folio, 1972, 640 pages

Les raisins de la colère - John STEINBECK (The Grapes of Wrath, 1939), traduction de Maurice-Edgar COINDREAU et Marcel DUHAMEL, Gallimard collection Folio, 1972, 640 pages

Tag(s) : #S...

Partager cet article

Repost0