Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les éditions Phébus ont entrepris récemment la réédition dans une nouvelle traduction des nouvelles d'Edgar Allan POE. L'objectif est au moins double : il s'agit déjà de s'affranchir (enfin !) de la traduction de BAUDELAIRE, indissociable de l'auteur américain, à tel point que certains peuvent penser que POE ne vaut que par sa baudelairisation ; il s'agit surtout d'entreprendre un véritable travail d'édition, compilant l'oeuvre intégrale, présentée de manière chronologique et en la commentant abondamment (dans une préface et de nombreuses notes). Et parce que l'oeuvre le vaut bien, l'objet livre est richement illustré par Sophie POTIE.

Le premier tome de cette intégrale présenté ici regroupe donc les nouvelles de jeunesse d'Edgar Allan POE. On peut y découvrir un auteur précocement talentueux, et pas seulement dans une littérature strictement Fantastique. POE est en effet journaliste et critique littéraire à cette époque et se veut souvent très mordant à l'égard de ses contemporains. C'est pourquoi il produit de nombreuses satires pour lesquelles le travail d'analyse des traducteurs est précieux. Il n'en demeure pas moins que les nouvelles les plus marquantes de ce volume sont aussi les plus connues, dans le sens baudelairien du terme. Citons par exemple « Manuscrit trouvé dans une bouteille », « Bérénice », « Ligeia », « La chute de la Maison Usher » ou encore « William Wilson ».

Nouvelles intégrales Tome I (1831-1839) - Edgar Allan POE (Tales, 1850), traduction de Christian GARCIN et Thierry GILLYBOEUF, illustration de Sophie POTIE, Phébus, 2018, 432 pages

Nouvelles intégrales Tome I (1831-1839) - Edgar Allan POE (Tales, 1850), traduction de Christian GARCIN et Thierry GILLYBOEUF, illustration de Sophie POTIE, Phébus, 2018, 432 pages

Tag(s) : #P...

Partager cet article

Repost0