Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suite directe de La fille dans la tour, L'hiver de la sorcière démarre dans les cendres de Moscou, conséquence de l'incendie provoqué par Vassia pour repousser les Tatars. La menace d'invasion n'est toutefois pas définitivement repoussée ; la Rus' est par ailleurs exsangue face à l'interminable guerre, à la famine et aux maladies qui prolifèrent. Pour le peuple rien de tel qu'un bouc-émissaire pour conjurer le sort, et Vassia est la mieux placée pour tenir ce rôle, d'autant que le père Konstantin lui voue une haine farouche. C’est donc une double bataille que Vassia doit mener ; c'est d'abord celle pour sa vie, et ce faisant pour faire reconnaître l'univers pastoral de magie dont elle est une des rares représentantes humaines ; c'est ensuite celle pour la Rus', purement humaine celle-ci, face à des forces invasives toujours plus menaçantes. Le salut passera alors par le rapprochement des deux univers et la réconciliation entre le paganisme et le christianisme...

Tel est le thème de la conclusion de la trilogie de Katherine ARDEN. Si elle n'est pas spécialement inattendue, elle est néanmoins rondement menée, l'auteure maîtrisant parfaitement les codes de la Fantasy. Il y a aussi, et surtout, ce charme indéniable de la Russie médiévale dans laquelle elle parvient à nous plonger et à nous faire croire, à grands renforts de références historiques. C'est donc bien volontiers que lecteur souscrit à son postulat : puisque le christianisme et le paganisme ont pacifiquement coexisté jusqu'à la Révolution russe, « qui peut dire que ce ne fut pas l’œuvre d’une jeune fille aux dons étranges et aux yeux verts ? Qui peut dire, finalement, que les trois gardiens de la Russie ne sont pas une sorcière, un démon du gel et un esprit du chaos ? ».

L'Hiver de la sorcière - Katherine ARDEN (The Winter of the Witch, 2019), traduction de Jacques COLLIN, illustration de Aurélien POLICE, Denoël collection Lunes d'Encre, 2020, 464 pages

L'Hiver de la sorcière - Katherine ARDEN (The Winter of the Witch, 2019), traduction de Jacques COLLIN, illustration de Aurélien POLICE, Denoël collection Lunes d'Encre, 2020, 464 pages

Tag(s) : #A...

Partager cet article

Repost0