Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Critique redouté de tous les producteurs de vins, Gil Petty a disparu du jour au lendemain. Un an après, son cadavre réapparaît dans le vignoble de Gaillac, tel un épouvantail. Précédé d'une flatteuse réputation d'enquêteur, Enzo MacLeod décide de s'intéresser à l'enquête qui semble demeurer au point mort...

Deuxième opus de la série Assassins sans visage, Terreur dans les vignes reprend la même recette que dans Le mort aux quatre tombeaux, celle du whodunit, mais se concentre dans la région Occitanie quand le premier tome prenait des allures de road movie. Peter MAY en profite aussi pour s'intéresser abondamment aux techniques vinicoles qu'il décrit dans le détail.

Comme précédemment aussi, les personnages sont caractérisés à gros traits, mais dotés d'un sens de l'humour sans faille qui donne une légèreté bienvenue au récit.

Et comme Le mort aux quatre tombeaux enfin, Terreur dans les vignes est un divertissement sans prétention qui invite le lecteur à ne pas bouder son plaisir.

Terreur dans les vignes - Peter MAY (The Critic, 2007), traduction de Ariane BATAILLE, Le Rouergue, 2016, 368 pages

Terreur dans les vignes - Peter MAY (The Critic, 2007), traduction de Ariane BATAILLE, Le Rouergue, 2016, 368 pages

Tag(s) : #M...

Partager cet article

Repost0