Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intitulé Jeux de miroirs qui l’intrigue immédiatement. En effet, l’un des personnages n’est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné vingt ans auparavant sans que le meurtre ne soit jamais élucidé. Le manuscrit étant inachevé et son auteur décédé, Katz décide de recruter un journaliste d'investigation pour en écrire la suite, lequel devra faire appel à un flic à la retraite. C'est ainsi que de souvenirs en faux-semblants, les pistes, vraies comme fausses, vont peu à peu dessiner les contours de la vérité...

Eugen Ovidiu CHIROVICI est un écrivain roumain très connu dans son pays d'origine. Il s'est toutefois installé au Royaume-Uni récemment, et Jeux de miroirs est son premier roman écrit en anglais, et traduit en français. Il prend la forme d'un thriller psychologique classique sur le fond, mais tout à fait brillant sur la forme. Le propos de CHIROVICI est en effet de rendre compte des souvenirs de diverses personnes à propos d'un unique événement, la vérité s'avérant in fine fluctuante selon les points de vue. A ce dernier titre, la technique narrative pourra rappeler celle de Christopher PRIEST sur les réalités alternatives qui s'entremêlent.

La psychologie étant au coeur de l'intrigue, on ne s'étonnera pas que les personnages soient parfaitement caractérisés. Chacun contribue à sa façon à la complexité d'une intrigue qui prend son temps pour poser toutes les données d'un problème complexe alors même que la vérité est simple.

Jeux de miroirs est pour toutes ses raisons un réel plaisir de lecture, doublé de la découverte d'un auteur à suivre.

Jeux de miroirs - E. O. CHIROVICI (The Book of Mirrors, 2017), traduction de Isabelle MAILLET, Les escales, 2017, 304 pages

Jeux de miroirs - E. O. CHIROVICI (The Book of Mirrors, 2017), traduction de Isabelle MAILLET, Les escales, 2017, 304 pages

Tag(s) : #C...

Partager cet article

Repost0