Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans une petite ville de Caroline du Nord, Les est en passe de prendre sa retraite de shérif. Il espère bien passer ses dernières semaines tranquillement, mais voilà que le vieux Gerald est accusé par le riche promoteur Tucker d'avoir pollué volontaire la rivière qu'il loue fort cher à des touristes en mal de nature sauvage. Pour Les, comme pour Becky, la poétesse obsédée par la protection de la nature, il est incroyable que Gerald ait commis cet acte tant il est un amoureux des truites qui peuplent cette rivière. Chacun à leur manière ils vont œuvrer pour mettre au jour la vérité.

Nouveau court roman de Ron RASH, mais néanmoins publié avant Par le vent pleuré aux Etats-Unis, Un silence brutal reprend la thématique favorite de l'auteur, à savoir celle d'une nature qui s'efface peu à peu face aux coups portés par des hommes sans scrupules. Et entre les deux il y a d'autres hommes qui voient leur vie bouleversée par un changement aussi inéluctable que brutal.

Comme à son habitude, RASH met en scène quelques beaux portraits, notamment ce shérif désabusé mais lucide, cette militante extrémiste, et ce vieil homme qui a tout perdu et qui se voit en plus accusé d'avoir détruit la seule chose qui le raccroche encore à la vie. C'est d'une grande sensibilité, simple aussi, terriblement humain en fait.

Notons enfin, et en aparté, que ce beau roman marque la résurrection de la collection La Noire chez Gallimard, laquelle avait disparu en 2005 pour d'obscurs choix éditoriaux. Souhaitons-lui de retrouver un catalogue de la même qualité que dans la première partie de sa vie (McCARTHY, PALAHNIUK...).

Un silence brutal - Ron RASH (Above the Waterfall, 2015), traduction de Isabelle REINHAREZ, Gallimard collection La Noire, 2019, 272 pages

Un silence brutal - Ron RASH (Above the Waterfall, 2015), traduction de Isabelle REINHAREZ, Gallimard collection La Noire, 2019, 272 pages

Tag(s) : #R...

Partager cet article

Repost0