Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crimes apocryphes est un recueil de (courts) romans et (longues) nouvelles de René REOUVEN qui ont pour point commun de digresser sur quelques morts si mystérieuses qu'elles sont entrées désormais dans l'imaginaire collectif. En cela l'auteur le dit très bien lui même, s'il ne peut pas  « prouver que tout ce qui est dedans est vrai, personne ne pourra prouver que ce qui est dedans est faux. »

Ainsi réécrit-il un Livre de l'Ancien Testament, le Livre de Tobie, en le truffant de calembours littéraires de toutes les époques que le lecteur se plaira certainement à détecter. En cela Tobie or not Tobie est drôle de bout en bout, en commençant par son titre.

Le grand sacrilège est une nouvelle consacrée, sans vraiment le dire, à la bête du Gévaudan, dont le mythe est mis en parallèle avec les avancées médicales du milieu du XVIIIème siècle, en particulier sur le cancer. C'est superbement écrit.

Autre nouvelle, Un fils de Prométhée ou Frankenstein dévoilé nous fait avancer jusqu'au début du XIXème siècles et nous propose une véritable genèse du Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary SHELLEY en partant du postulat que ce prestigieux représentant de la littérature gothique est issu d'un cauchemar de la romancière consécutif à la réunion de quelques-uns de ses amis parmi les plus déjantés.

Les confessions d'un enfant du crime est un roman qui s'intéresse à la mort étrange de Gérard de Nerval en 1855. Sous la plume de René REOUVEN l'écrivain aurait bel et bien été assassiné et ce dans le cadre d'une sombre histoire d'espionnage franco-prussien à une époque où les deux pays se disputaient encore l'Alsace et la Lorraine.

Enfin, avec Le rêveur des plaines, REOUVEN nous propose un western mâtiné de fantastique dans lequel le narrateur est en mesure de se retrouver littéralement dans la peau de Billy the Kid. Ici l'aventure est aussi inattendue de la part d'un auteur français que d'une rare sensibilité dans le genre.

Ces cinq romans et nouvelles ont pour point commun leur érudition sous-jacente, l'élégance de leur prose et leur caractère divertissant. En d'autres termes ces Crimes apocryphes apportent un plaisir de lecture pas si commun que l'on renouvellera volontiers avec le second tome.

Crimes apocryphes 1 - René REOUVEN (2005), illustration de Guillaume SOREL, Denoël collection Lunes d'Encre, 2005, 688 pages

Crimes apocryphes 1 - René REOUVEN (2005), illustration de Guillaume SOREL, Denoël collection Lunes d'Encre, 2005, 688 pages

Tag(s) : #R...

Partager cet article

Repost0