Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la cinquantaine débutante, Vernon Subutex est en grande difficulté. Ancien disquaire, la crise de l'industrie musicale a été fatale à son magasin. L'écoulement de son stock sur Internet et les aides sociales lui ont permis de survivre tant bien que mal quelques temps, mais aujourd'hui il se retrouve à la rue. Hébergé ponctuellement par son large cercle d'amis, c'est l'occasion de renouer avec des personnages qu'il n'a pas vu depuis longtemps, des années parfois. Mais cette solidarité n'a qu'un temps, et il passe bientôt sa première nuit dans la rue, suivie de bien d'autres. Pour autant, il demeure recherché par de nombreux personnages puisqu'il est en possession du testament vidéo d'Alex Bleach, célèbre chanteur de rock qui décède brutalement.

Tel est du moins le pitch du premier tome, les second et troisième étant respectivement consacrés à la vie de la communauté, au sens littéral du terme, qui s'est formée autour de Vernon Subutex, et à son inéluctable dissolution.

Pour autant, l'essentiel de l'oeuvre de Virginie DESPENTES va bien au-delà de l'histoire d'une communauté hippie des temps modernes. En dessinant une multitude de portraits individuels de gens qui se sont côtoyés dans leur jeunesse, elle se livre à une véritable reconstitution sociale de ce début de XXIème siècle. Et dans ce cadre elle est pour le moins sans concession en démontrant la violence d'une société capitaliste qui ne craint pas de laisser sur le bas-côté ceux qui sont incapables de s'adapter. C'est le cas de la plupart de ses personnages à qui elle fait vivre plus ou moins directement nombre d’événements qui ont fait l'actualité ces dernières années.

Vernon Subutex est finalement un roman humaniste et politique sur une trame oscillant entre mélancolie et pessimisme. Chaque personnage est superbement caractérisé, aucun ne laissant indifférent, soit parce que son histoire individuelle est poignante, soit parce que l'individu est en lui-même insupportable. En outre Virginie DESPENTES a le bon goût de décrire la société parisienne sans juger, mais aussi sans langue de bois, et avec des mots souvent crus et violents. Vernon Subutex est en fait le roman d'une génération, celle qui est née pendant les Trente Glorieuses et qui depuis saute d'une crise économique et sociale à une autre... jusqu'à ce qu'il trébuche. Le lecteur y sera d'autant plus sensible qu'il fera partie de cette génération.

CITRIQ
Vernon Subutex - Virginie DESPENTES (2015-2017), illustration de Karim ADDUCHI, Grasset, 2015 (1 et 2) et 2017 (3), 400 pages (1, 2 et 3)Vernon Subutex - Virginie DESPENTES (2015-2017), illustration de Karim ADDUCHI, Grasset, 2015 (1 et 2) et 2017 (3), 400 pages (1, 2 et 3)Vernon Subutex - Virginie DESPENTES (2015-2017), illustration de Karim ADDUCHI, Grasset, 2015 (1 et 2) et 2017 (3), 400 pages (1, 2 et 3)

Vernon Subutex - Virginie DESPENTES (2015-2017), illustration de Karim ADDUCHI, Grasset, 2015 (1 et 2) et 2017 (3), 400 pages (1, 2 et 3)

Tag(s) : #D...

Partager cet article

Repost 0