Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Robert Neville est le dernier des hommes. Du moins le pense-t-il. Retranché dans sa maison, il tente tant bien que mal de résister aux assauts des vampires que sont devenus ses congénères suite à la prolifération d’un virus dévastateur…

Je suis une légende conte le funeste destin d’un homme perdu, recherchant un espoir de vie dans les ruines de la civilisation humaine. Il lutte bien sûr contre les vampires qui, chaque nuit, rôdent autour de sa maison, l’appellent, le tentent, attendent que ses nerfs et sa volonté lâchent, et qu’il finisse par se joindre à eux. Il lutte surtout contre lui-même et sa solitude.

Je suis une légende est un roman éminemment pessimiste. Richard MATHESON réussit parfaitement à retranscrire le désespoir de cet homme qui se sait seul mais ne peut s’empêcher d’espérer. Il le fait grâce à une écriture simple mais de qualité, et surtout grâce à un scénario parfaitement construit. C’est probablement pour cela que le roman a déjà été adapté à plusieurs reprises au cinéma, avec plus ou moins de succès.

Le roman est souvent présenté comme un chef-d’oeuvre. Chaque lecteur en jugera, mais il est à coup sûr un classique terriblement efficace en dépit de ses 50 ans passés.

CITRIQ
Je suis une légende - Richard MATHESON (I Am Legend, 1954), traduction de Nathalie SERVAL, illustration de Gunnar SMOLIANSKY, Gallimard collection Folio SF n° 53, 2001, 240 pages

Je suis une légende - Richard MATHESON (I Am Legend, 1954), traduction de Nathalie SERVAL, illustration de Gunnar SMOLIANSKY, Gallimard collection Folio SF n° 53, 2001, 240 pages

Tag(s) : #M...

Partager cet article

Repost 0