Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ancien parolier et chanteur du groupe punk Ludwig von 88, Karim BERROUKA s'est lancé dans une carrière d'écrivain dans les années 2000. En 2014 il a été lauréat du Prix Elbakin.net pour son roman Fées, weed et guillotines, fantasy urbaine déjantée dans laquelle sont mis en scène des personnages truculents dans un univers mêlant féerie et polar.

Pourquoi dans les grands bois, aimé-je à m'égarer est une nouvelle se déroulant dans le même univers. On y retrouve deux personnages du roman, les détectives Marc-Aurèle Abdaloff et Premier de la Classe, menant une enquête dans les monts d'Arrée, en plein coeur de la Bretagne, où un certain Lancelot a perpétré quelques meurtres avec l'aide d'une armée d'écureuils sanguinaires...

C'est complètement fou, les répliques fusent, les styles virevoltent (on appréciera tout particulièrement l'anachronisme du langage courtois du personnage arthurien), et ça se lit vite. Certains pourront y retrouver l'ambiance de la série de romans de Catherine DUFOUR, Quand les dieux buvaient. Même si l'on peut s'interroger sur la finalité du récit, il est un bon moyen de découvrir l'auteur et son univers, d'autant que la nouvelle est offerte par les éditions Actusf tout au long du mois d'avril 2017. Elle avait été préalablement publiée en 2014 dans l'anthologie Lancelot chez le même éditeur.

Pourquoi dans les grands bois, aimé-je à m'égarer - Karim BERROUKA (2014), Actusf, 2017

Pourquoi dans les grands bois, aimé-je à m'égarer - Karim BERROUKA (2014), Actusf, 2017

Tag(s) : #B..., #Nouvelles éparses

Partager cet article

Repost 0