Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Harpistes de Titan est une nouvelle d'Edmond HAMILTON qui s'intègre dans la série Capitaine Future que l'auteur américain a écrit dans les années 1940. Jusqu'à aujourd'hui aucun éditeur français n'avait pris la peine d'en entreprendre la traduction, et ce même après le succès de son adaptation animée en 1979, Capitaine Flam.

En ce mois de mars 2017, Le Bélial' corrige cette situation, en publiant les deux premières aventures de Curt Newton, alias Capitaine Futur donc, et de ses improbables acolytes (Simon Wright, le cerveau, Grag, la montagne indestructible, et Otho, l'androïde spécialiste du combat rapproché). Dans le même temps, l'éditeur exhume, pour l'offrir tout au long du mois de mars 2017, un des rares textes courts de la série ayant fait l'objet d'une traduction française (dans l'anthologie composée par Jacques SADOUL en 1977, Les Meilleurs récits de STARTLING STORIES ).

Les Harpistes de Titan est une nouvelle tardive dans la série, ce qui explique probablement son ambiance relativement sombre. Comme son titre l'indique, son intrigue se déroule sur un satellite de Saturne où les tensions entre terriens et autochtones conduisent ces derniers à utiliser une arme mystérieuse et redoutable. Seule l'intelligence du cerveau semble pouvoir la contrer...

Qu'en dire de plus si ce n'est que c'est du pulp, donc que c'est quelque peu naïf ?. On n'écrit plus de la science fiction de cette façon depuis des décennies, et c'est peut-être regrettable tant sa lecture est rafraîchissante. Et puis rappelons ô combien ce genre en général, et Capitaine Futur en particulier, sont fondateurs, l'immense communauté des fans de Star Wars et autres trekkies ne pouvant certainement pas le démentir.

Les Harpistes de Titan - Edmond HAMILTON (The Harpers of Titan, 1950) , traduction de France-Marie WATKINS et Pierre-Paul DURASTANTI, Le Bélial', 2017, 48 pages

Les Harpistes de Titan - Edmond HAMILTON (The Harpers of Titan, 1950) , traduction de France-Marie WATKINS et Pierre-Paul DURASTANTI, Le Bélial', 2017, 48 pages

Tag(s) : #H..., #Nouvelles éparses

Partager cet article

Repost 0