Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelle enquête de l'inspecteur Kurt Wallander, celui-ci découvre le cadavre d'un de ses collègues abattu à son domicile de deux coups de fusil en plein visage. L'enquête montre rapidement que l'homme passait son temps libre à rechercher trois jeunes disparus quelques semaines auparavant, lors de la fête de la Saint-Jean. Il n'en faut pas plus à Wallander pour que tous ses sens soient en alerte et que son instinct le persuade que les deux affaires sont liées...
 
Les morts de la Saint-Jean est un roman bipartite. La première est très clairement la plus intéressante puisque développée autour d'un mystère dont on ne distingue que très vaguement les contours. La seconde est bien plus classique, l'intrigue tournant finalement à la traque d'un banal (si je puis dire) tueur en série. Demeure d'un bout à l'autre les qualités de conteur d'Henning MANKELL, qui aime aussi égratigner ici et là les travers de la société suédoise, et l'on comprend que le lecteur est ici à nouveau face à un divertissement de qualité, même s'il ne sort pas particulièrement du lot, dans la série des enquêtes de Kurt Wallander d'une part, dans le genre d'autre part.
CITRIQ
Les morts de la Saint-Jean - Henning MANKELL (Steget efter, 1997), traduction de Anna Gibson, Seuil collection Points, 2002, 576 pages

Les morts de la Saint-Jean - Henning MANKELL (Steget efter, 1997), traduction de Anna Gibson, Seuil collection Points, 2002, 576 pages

Tag(s) : #M...

Partager cet article

Repost 0