Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bellefleur est une saga familiale courant sur sur six générations, de la fin du XVIIIème siècle à la seconde moitié du XXème. Fortunée et influente, la famille Bellefleur est aussi bigarrée et excentrique qu'isolée et imbue d'elle-même. On y cultive la descendance et tout ce qui n'en fait pas partie est peu ou prou un serviteur installé dans la vaste demeure éponyme sise au nord de l'Etat de New York, dans le comté de Chautauqua.

Avec ce roman Joyce Carol OATES signe une oeuvre baroque pour nous plonger dans les consciences qui peuplent la famille Bellefleur à travers les siècles. Son propos n'est d'ailleurs en rien historique, s'intéressant strictement au rôle des origines sociales et des racines familiales dans les destinées individuelles. Pour cela elle construit une intrigue décousue, à base d'allers et retours dans l'histoire de la famille et l'ensemble de ses membres. La quasi absence de références temporelles rend d'ailleurs indispensable la consultation régulière de l'arbre généalogique en début de volume pour situer l'épisode faisant l'objet du chapitre en cours.

Bien que publié en 1980, le roman s'inscrit dans la tradition du roman gothique. Sa prose, à base de longues phrases entrecoupées de parenthèses interminables (ce qui n'est pas forcément une habitude chez OATES), contribue déjà à faire pénétrer le lecteur dans un univers pour le moins étrange. Ensuite nombre d'épisodes relèvent du réalisme magique, un peu à la façon dont Gabriel GARCIA MARQUEZ l'a exploité une dizaine d'année auparavant. Enfin, elle donne à la demeure Bellefleur un rôle à part entière, un peu comme Mervin PEAKE a pu le faire avec Gormenghast.

Tout cela contribue à faire de Bellefleur une oeuvre fascinante. Elle n'est certes pas forcément facile à lire, mais on en appréciera à coup sûr la richesse des références littéraires, la subtilité de sa construction, et la beauté du texte. C'est du moins ce qui arrivera au lecteur qui fera l'effort de se laisser immerger dans cet univers à nulle autre pareille. Sous cette condition, il a l'occasion de lire-là un très grand roman.

CITRIQ

Bellefleur - Joyce Carol OATES (Bellefleur, 1980), traduction de Anne RABINOVITCH, Stock collection La Cosmopolite, 2010, 800 pages

Bellefleur - Joyce Carol OATES (Bellefleur, 1980), traduction de Anne RABINOVITCH, Stock collection La Cosmopolite, 2010, 800 pages

Tag(s) : #O...

Partager cet article

Repost 0