Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au IVe siècle avant Jésus-Christ, Parménion est spartiate de par son père, macédonien de par sa mère. Il est donc métisse, ce qui rend sa vie d’adolescent bien difficile dans la cité-Etat de Sparte, qui dispute la suprématie sur la Grèce à Athènes et Thèbes, sans compter les nombreux ennemis extérieurs. C’est pourtant cette vie difficile qui va lui donner les compétences et lui forger un caractère qui lui permettront d’affronter un destin exceptionnel. Et ce destin c’est celui d’un homme qui conduira Alexandre le Grand jusqu’en Inde…

Car Parménion est un personnage historique autour duquel David GEMMELL a construit son diptyque (transformé en tétralogie par Gallimard), s’essayant donc à l’exercice difficile du roman historique teinté de Fantasy. Cela étant, les historiens savent relativement peu de choses sur ce personnage, si ce n’est qu’il fut un général de Philippe II de Macédoine, puis de son fils, Alexandre, et qu’il contribua largement aux conquêtes de ce dernier. C’est donc une occasion rêvée pour l’auteur de construire une intrigue où la Fantasy va progressivement prendre l’ascendant sur l’Histoire.

Dans la première partie du cycle, la Fantasy n’intervient que discrètement, avec le personnage de Tamis. Celle-ci est une prêtresse qui, dans le cadre de petits chapitres disséminés ici et là, fait entrer progressivement Parménion dans son intrigue qu’elle semble vouloir construire de toutes pièces. Ce n’est qu’avec Le Prince noir que l’univers de Parménion se transforme définitivement en multivers, alors qu’Alexandre n’est encore qu’un enfant de quatre ans. Parménion est alors plongé dans un monde peuplé de créatures largement inspirées de la mythologie grecque, ce qui le marquera jusqu’à la fin de sa vie, ainsi que ceux qui l’accompagnent…

Tout cela est servi par une écriture simple mais efficace. Ainsi le caractère historique du roman n’a pas à faire peur aux ignorants de la Grèce antique, l’information nécessaire et suffisante étant distillée habilement au fil du récit. L’auteur ne s’embarrasse pas non plus de psychologies complexes pour ses personnages, préférant les traiter tous de manière équitable, y compris les nombreux personnages secondaires. Enfin, le rythme de la narration est haletant, David GEMMELL privilégiant toujours l’action plutôt que les descriptions détaillées.

Au final Le Lion de Macédoine est un grand plaisir de lecture. Certes, le cycle ne révolutionne ni la littérature, ni le genre Fantasy. Mais il a au moins le mérite de n’être jamais ennuyeux tout en donnant une impression de sérieux dans le travail de l’auteur. David GEMMELL a parfaitement compris que c’est dans cette conjonction que réside la clé d’un divertissement de qualité.

CITRIQ CITRIQ CITRIQ CITRIQ

L'Enfant maudit / La mort des nations - David GEMMELL (Lion of Macedon, 1990), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 112 et 113, 2002, 418 et 352 pages Le prince noir / L'esprit du chaos - David GEMMELL (Dark Prince, 1991), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 118 et 119, 2002, 416 et 384 pagesL'Enfant maudit / La mort des nations - David GEMMELL (Lion of Macedon, 1990), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 112 et 113, 2002, 418 et 352 pages Le prince noir / L'esprit du chaos - David GEMMELL (Dark Prince, 1991), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 118 et 119, 2002, 416 et 384 pages
L'Enfant maudit / La mort des nations - David GEMMELL (Lion of Macedon, 1990), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 112 et 113, 2002, 418 et 352 pages Le prince noir / L'esprit du chaos - David GEMMELL (Dark Prince, 1991), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 118 et 119, 2002, 416 et 384 pagesL'Enfant maudit / La mort des nations - David GEMMELL (Lion of Macedon, 1990), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 112 et 113, 2002, 418 et 352 pages Le prince noir / L'esprit du chaos - David GEMMELL (Dark Prince, 1991), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 118 et 119, 2002, 416 et 384 pages

L'Enfant maudit / La mort des nations - David GEMMELL (Lion of Macedon, 1990), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 112 et 113, 2002, 418 et 352 pages Le prince noir / L'esprit du chaos - David GEMMELL (Dark Prince, 1991), traduction de Eric HOLWECK révisée par Thomas DAY, illustration de Philippe GADY, Gallimard collection Folio SF n° 118 et 119, 2002, 416 et 384 pages

Tag(s) : #G...

Partager cet article

Repost 0