Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jeune Tom rêve d'être reconnu en tant que peintre. Dans cette optique rien de tel que d'être introduit dans le sérail du plus grand artiste de son temps, Gaylor. Dans le cadre d'une soirée mondaine chez ce dernier, la timidité du jeune homme le conduit à s'introduire subrepticement dans le bureau du maître, avant de s'enfuir en courant quand il y découvre un cadavre. Son comportement le désigne alors coupable aux yeux de tous, en particulier ceux de l'inspecteur chargé de l'enquête...

Avec son premier roman, Fred VARGAS était loin, très loin, d'avoir trouvé le style qui fera son succès quelques années plus tard. Les jeux de l'amour et de la mort est un roman policier si classique qu'il donne l'impression d'avoir été écrit en guise d'entraînement à la manipulation des codes du genre, lesquels sont de fait parfaitement maîtrisés, en particulier celui du crime dont l'origine est à rechercher en un lieu et un temps éloignés de ceux de l'acte lui-même.

Surtout, VARGAS n'avait pas encore trouvée la recette pour donner de l'épaisseur à ses personnages. Ici l'inspecteur Galtier est à peu près plat et ses coéquipiers pourraient très bien ne pas exister ; de même le personnage principal est si naïf qu'il en devient caricatural ; enfin aucun personnage secondaire ne sort du lot tant pour leur profondeur que pour leurtruculence. C'est tout simplement étonnant de la part d'une auteure qui construira bientôt son oeuvre autour d'une galerie de personnages hauts en couleur.

Surprenant aussi est le titre du roman en tant que référence à une célèbre comédie de Marivaux, de même que le prix qu'il a obtenu à Cognac en 1986. Bref, Les jeux de l'amour et de la mort est un petit roman policier dispensable à réserver aux fans (néanmoins nombreux) de l'auteure.

CITRIQ

Les jeux de l'amour et de la mort - Fred VARGAS (1986), Editions du Masque, 1986, 187 pages

Les jeux de l'amour et de la mort - Fred VARGAS (1986), Editions du Masque, 1986, 187 pages

Tag(s) : #V...

Partager cet article

Repost 0