Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quatre voleurs s’emparent de la pointe d’argent, talisman dans lequel est détenu l’esprit maléfique du Dominateur. Le problème est maintenant de réussir à la vendre au plus offrant parmi une équipe de personnages peu engageants…

Publié en France après Jeux d’ombres et Rêves d’acier, La pointe d’argent a été publié originellement entre les deux aux États-Unis. Il s’agit en effet d’une histoire indépendante qui se déroule au moment où Toubib et sa bande s’en vont vers le sud. Ce roman peut donc se lire parallèlement à Jeux d’ombres et, bien que souvent présenté comme le sixième livre des Annales de la Compagnie noire, il peut se lire indifféremment en quatrième, cinquième ou sixième position. Cette fois-ci notre narrateur principal est Casier, personnage secondaire rencontré dans La rose blanche. Mais, comme d’habitude avec les Annales, des narrateurs anonymes viennent compléter l’intrigue alternativement.

Dans ce roman, la Compagnie est totalement absente. Les seuls points d’attache avec elle sont quelques anciens de la Compagnie qui ont choisi de suivre la rose blanche à la fin du roman éponyme. On retrouve toutefois l’ambiance de la série par l’atmosphère générale qui se dégage de l’histoire. Un parallèle peut être fait plus directement avec Le château noir puisque, comme dans le deuxième volume de la série, la quasi-totalité de l’intrigue se déroule dans une ville glauque à souhait (Aviron) habitée par des personnages à son image (notamment les quatre voleurs).

Sans atteindre le même niveau que la première trilogie des Annales, La pointe d’Argent se lit avec plaisir et ne peut que ravir les amateurs de la série.

CITRIQ

La pointe d'argent - Glen COOK (The Silver Spike, 1989), traduction de Alain ROBERT, illustration de Didier GRAFFET, L’Atalante collection La Dentelle du Cygne, 2002, 384 pages

La pointe d'argent - Glen COOK (The Silver Spike, 1989), traduction de Alain ROBERT, illustration de Didier GRAFFET, L’Atalante collection La Dentelle du Cygne, 2002, 384 pages

Tag(s) : #C...

Partager cet article

Repost 0