Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sous-titré L'intégrale, le recueil Kirinyaga regroupe le fix-up éponyme et la longue nouvelle Kilimandjaro de l'écrivain américain Mike RESNICK. Publiés à 10 ans d'intervalle, les deux oeuvres ont un même argument : dans un futur relativement proche (au XXIIème siècle pour Kirinyaga, 100 ans plus tard pour Kilimandjaro), l'Afrique et les africains sont totalement occidentalisés et les animaux sauvages ont disparu ; quelques nostalgiques décident toutefois de profiter des avancées technologiques pour coloniser chacun un planétoïde terraformé pour y reproduire leur utopie ; ce sera Kirinyaga pour la culture kikuyu, Kilimandjaro pour la culture masaï.

Chacun à leur façon, ils vont faire l'expérience de la difficulté de figer une société dans la tradition. Il en est ainsi de Koriba, le munduguru (sorcier) kikuyu qui dicte les lois à respecter par l'ensemble des colons de Kirinyaga. Et peu importe que celles-ci soient d'un autre lieu et d'un autre âge, la préservation d'une culture vaut bien que l'on tue les nouveau-nés venus au monde par le siège, que l'on interdise toute instruction aux femmes, ou que l'on érige l'excision comme un rite de passage incontournable pour que la petite fille soit reconnue par la société. En quelques années, Koriba se fait de plus en plus intolérant, n'hésitant pas d'abord à renier sa propre famille, puis à manipuler ses semblables à l'aide de la technologie occidentale qu'il est le seul à pouvoir utiliser. En d'autres termes, Koriba devient un dictateur qui, comme tous ses semblables politiques, devra faire face aux questions et aux doutes des jeunes générations, avant de réaliser son propre constat d'échec.

C'est en analysant les raisons de ce dernier qu'un historien se fait l'artisan de l'utopie masaï près d'un siècle plus tard. Le planétoïde Kilimandjaro ne va en effet pas reproduire les mêmes erreurs que Kirinyaga. Mais il va en faire d'autres, inhérentes au genre humain, donc incontrôlables elles-aussi.

Au final, le fix-up Kirinyaga est un roman parfaitement cohérent composé de dix nouvelles qui sont toutes des modèles de poésie sur ce que les hommes en général, les kikuyus en particulier, ont de plus profond en eux ; on donnera néanmoins une mention spéciale à la troisième d'entre-elles, Toucher le ciel, qui est aussi la favorite de Mike RESNICK, comme il le précise dans sa postface. La nouvelle Kilimandjaro est quant à elle un ton en-dessous dans la mesure où elle est bien plus académique, délaissant quelque peu l'humain pour des préoccupations dans l'air du temps, voire politiquement correctes. Pour autant, lue dans la foulée de Kirinyaga, elle lui fait parfaitement écho et conclue de la plus belle des manières qui soit un recueil de très haut niveau.

CITRIQ

http://philemont.over-blog.net/2015/08/kirinyaga-l-integrale-mike-resnick.html

http://philemont.over-blog.net/2015/08/kirinyaga-l-integrale-mike-resnick.html

Tag(s) : #R..., #Nouvelles éparses

Partager cet article

Repost0