Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presque deux ans après le premier volume, Jean-Philippe JAWORSKI publie enfin la suite de sa série Rois du monde. Intitulée Chasse royale elle démarre neuf années après que le jeune Bellovèse ait été admis à la cour du haut roi Ambigat, et ce en dépit du fait que ce dernier n'est ni plus ni moins que l'assassin de Sacrovèse, père du premier et frère du second. Mais l'organisation sociale et l'honneur dans les tribus celtes sont telles qu'un ancien prétendant au trône est parfaitement capable de trouver sa place parmi les héros bituriges, et ce sans arrière pensée.

Néanmoins Ambigat est mis en difficulté par le contexte agraire. La rudesse de plusieurs hivers successifs ont rendu malades les troupeaux et font pourrir les champs de blé. Conséquence immédiate, la disette sévit et les hommes tombent malades à leur tour. Le mécontentement ne tarde alors pas à gronder, d'aucuns estimant que les dieux se sont écartés du haut roi et qu'il est temps de renverser le souverain vieillissant pour restaurer la prospérité. C'est dans ce contexte que Bellovèse est confronté à un choix cornélien, entre se joindre à la meute, ou rester loyal à son souverain fratricide. En optant pour la loyauté, c'est lui qui devient la proie d'innombrables ennemis...

Jean-Philippe JAWORSKI nous raconte dans Chasse royale les premières heures précédant et succédant à ce choix. Comme dans la première branche il met en oeuvre ses immenses qualités de conteur, immergeant littéralement ses lecteurs dans les tribus celtes, un peu à la façon d'une saga. Cela dénote chez lui, s'il en est encore besoin, d'une grande érudition alliée à un grand sens du romanesque. Néanmoins, en l'état, le roman n'est pas dénué d'un certain défaut, celui d'une sensation de longueur en fin de volume, quand toute l'intrigue repose sur une course-poursuite sylvestre entrecoupée de scènes de combats.

Pour autant il faut plus reprocher cela à un choix éditorial qu'à l'auteur lui-même. Car Chasse royale n'est que la première partie de la deuxième branche de Rois du monde, la trilogie prévisionnelle initiale se transformant de fait en tétralogie (au moins). Surtout, le lecteur ne pourra être que frustré de la fin de ce volume qui, très clairement, n'en est pas une. C'est regrettable, mais ne doit pas faire oublier les autres qualités de ce récit. Et puis rien m'empêchera une relecture quand cette deuxième branche sera complète ; elle est suffisamment riche et plaisante pour cela.

Rois du monde, deuxième branche : Chasse royale - Jean-Philippe JAWORSKI (2015), illustration de Sébastien HAYEZ, Les Moutons Electriques collection La Bibliothèque voltaïque, 2015, 288 pages

Rois du monde, deuxième branche : Chasse royale - Jean-Philippe JAWORSKI (2015), illustration de Sébastien HAYEZ, Les Moutons Electriques collection La Bibliothèque voltaïque, 2015, 288 pages

Tag(s) : #J...

Partager cet article

Repost0