Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En 1878 les cheyennes sont parqués loin de leurs territoires ancestraux, dans une région aride du Territoire indien, où leur seule perspective d'avenir est l'extinction pure et simple. Une poignée d'entre eux va néanmoins se rebeller et entamer une longue marche pour retrouver leur terre sacrée des Black Hills, à quelques 1 500 kilomètres de là. Ils défient ainsi le pouvoir blanc en place qui, contre toute attente, s'avère incapable de les arrêter, qu'il s'agisse des soldats ou des civils...

Lors de la publication de La dernière frontière en 1941, Howard FAST faisait figure de précurseur en traitant de la question indienne sous un angle favorable à ce peuple. Deux décennies avant la renaissance de l'identité indienne, du regain des revendications des différents peuples natifs, et même du dernier western de John Ford consacré au même épisode de l'Histoire américaine (Les Cheyennes), FAST proposait une véritable réflexion dénonciatrice sur le sort réservé aux peuples autochtones par une administration américaine paternaliste et bornée. Car les Cheyennes acceptent parfaitement leur défaite militaire et ne demandent qu'à vivre dignement et librement. Cela fait pourtant figure de défi à un ordre établi qui ne veut pas comprendre et composer avec un choc de cultures furieusement antagonistes.

FAST s'avérait aussi précurseur dans sa technique narrative qui emprunte autant aux figures imposées du western qu'à la minutie du nouveau journalisme dans la précision donnée aux faits rapportés. Le message politique est en outre sans ambiguïté et pointe du doigt une administration américaine qui érige en droit fondamental ce qu'ils ont commencé par nier aux peuples autochtones : la liberté ! Le tout forme une oeuvre forte que l'on a aujourd'hui l'occasion de redécouvrir dans une nouvelle édition.

CITRIQ

La dernière frontière - Howard FAST (The Last Frontier, 1941), traduction de Catherine de PALAMINY, Gallmeister collection Totem n° 40, 2014, 320 pages

La dernière frontière - Howard FAST (The Last Frontier, 1941), traduction de Catherine de PALAMINY, Gallmeister collection Totem n° 40, 2014, 320 pages

Tag(s) : #F...

Partager cet article

Repost 0